Chargement...
Chargement...

Sans scrupule

14353_sans-scrupule
Une actualité de Marilyn
Publié le 23/10/2015
raveyComme un rendez-vous, nous attendons toujours avec impatience le prochain livre d'Yves Ravey. Ce roman s'ouvre comme un feuilleton : Gustave Leroy, surnommé Gu, est amoureux de Stéphanie, mais Stéphanie aime John Lloyd, un homme du Minnesota qui disparaît mystérieusement. Si cette histoire ne tourne pas en du grand romanesque, c'est bien entendu grâce à la plume subtile de l'auteur, un style direct et sans fioriture qui donne un rythme particulier à ses textes. On les lit tous en tournant successivement les pages sans s'en apercevoir jusqu'à ce que la dernière apparaisse et nous surprenne. Sans état d'âme (éditions de Minuit) n'échappe pas à la règle. L'auteur se glisse cette fois dans la peau d'un homme transi d'amour capable du pire, sans la moindre compassion ou empathie, croyant certainement dur comme fer que si sa belle n'est pas heureuse avec lui, elle ne le sera avec personne. En dire plus vous gâcherait la surprise, nous vous laissons donc le découvrir en attendant vos impressions.   A lire également, nos précédents articles sur Yves Ravey :La fille de mon meilleur ami Enlèvement avec rançon Cutter  

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !