Chargement...
Chargement...

Séparez-vous !

1923_separez-vous
Une actualité de Céline
Publié le 16/03/2016

Chouette découverte que ce roman de David Foenkinos intitulé Nos séparations. Ni plus ni moins un roman d'amour raté (le roman n'est pas raté mais l'histoire d'amour est catastrophique), Foenkinos nous entraîne dans la vie sinueuse du roi de la bourde, Fritz, fils de soixante-huitards, fantaisiste personnage travaillant pour les éditions Larousse. Fritz revient sur son premier amour, une histoire qui aurait pu être tout à fait banale mais qui se transforme en  enchevêtrement de situations désastreuses. Entre Alice et lui, la relation est houleuse. A chaque fois qu'ils trouvent un fragile équilibre, tout s'écroule comme un pauvre château de cartes. De séparations en retrouvailles, ils continuent tous deux leur petit bonhomme de chemin. On rit, on pleure et on s'attache à notre héros, à ses histoires de dents, de définitions et de cravates. Foenkinos nous offre ici un roman ravissant, drôle et un peu mélancolique sur la complexité inexplicable des relations humaines. D'où la difficulté de vous le raconter. Alors, un conseil, lisez-le. Et si vous aimez, lisez également En cas de bonheur et Le Potentiel érotique de ma femme.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !