Chargement...
Chargement...

Sharko et Hennebelle, pour le meilleur et pour le pire

no_media
Une actualité de Véronique M.
Publié le 25/03/2016

Pour son onzième roman, Franck Thilliez nous donne des nouvelles de son duo de flics du fameux 36 Quai des Orfèvres, Franck Sharko et Lucie Hennebelle, personnages de durs-à-cuir d'abord évoluant dans deux série en parallèle puis réunis dans leur métier et dans la vie depuis Le syndrome [E] et Gataca. La fidélité des lecteurs, venus en nombre écouter et applaudir l'auteur lors de la rencontre la semaine passée, semble tenir à la fois de leur attachement profond au tandem Sharko/Hennebelle qu'à la bonne dose d'adrénaline que sait distiller avec talent Franck Thilliez. Il n'est certes pas facile d'imaginer à chaque opus une nouvelle enquête policière avec tous les détails réalistes qu'elle implique, des rebondissements pour nos deux héros éprouvés par leurs souffrances passées (voir leurs débuts dans Train d'enfer pour ange rouge pour Sharko et La chambre des morts pour Lucie) et unis dans l'adversité et l'horreur humaine qu'ils vont de nouveau affronter. Dans Atomka, ils vont avoir fort à faire avec un meurtrier fasciné par l'hypothermie (des corps retrouvés morts de froid dans un congélateur ou dans les eaux glacées de lacs de montagne) et le nucléaire  : le "génocide nucléaire" de Tchernobyl sonne comme point de départ et de conclusion du roman qui nous fait pénétrer avec Franck et Lucie au plus près de l'apocalypse imaginée par l'homme...

Grâce à ce savant équilibre entre "thriller" (Franck Thilliez se range volontiers à côté de ses modèles américains de "page-turner" et ses confrères français du genre tels Jean-Christophe Grangé, Maxime Chattam, Olivier Descosse, Henri Loevenbruck...), roman de "procédure policière", passion pour la science et ses secrets (documentation exhaustive à l'appui pour chaque nouvel ouvrage), et ressorts romanesque pour faire avancer la vie du couple en passe de devenir aussi célèbre que Patrick Kenzie et Angela Gennaro chez Dennis Lehane, avec en plus chez Franck Thilliez un suspense à couper le souffle et le sentiment d'avoir voyagé et appris beaucoup sur le fonctionnement de l'esprit et du cerveau, après avoir refermé chacun de ses ouvrages et en attendant, fébrile, la suite.

Franck Thilliez nous a promis bientôt de nouvelles aventures du couple, après une pause nécessaire entre chaque volet de leurs investigations avec des purs thrillers hors série, comme Vertige qui vient de paraître chez Pocket, aussi impressionnant qu'hallucinant comme l'avertissement final valable pour l'ensemble de sa production  :

Comme chacun de ses romans se lit totalement de manière indépendante comme le confirme l'écrivain lors de sa venue (lien avec le podcast de la conférence), vous ne serez jamais perdus, que vous commenciez avec Atomka ou un autre de ses ouvrages : le seul risque véritable est l'addiction pour un univers instructif, fascinant et ses personnages complexes !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=msXop-s8SFM[/youtube]

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !