Chargement...
Chargement...

Sombre odyssée

696_sombre-odyssee
Une actualité de Gwénaël Rocher
Publié le 16/03/2016

le-quart.jpgLa littérature grecque, pourtant riche et très appréciée, est un domaine malheureusement sous représenté dans nos rayons. Cette carence n'est nullement due à une quelconque acrimonie de notre part envers ce rayon, mais bien à un manque significatif de titres disponibles. Alors quand un grand roman grec est réédité après plusieurs années d'absence, on se réjouit et on lui fait une place significative sur nos tables, une place qu'il n'aurait jamais dû quitter. Ce chef-d'oeuvre, c'est Le quart, l'unique roman du poète Nikos Kavvadias, qui parait aujourd'hui en Folio.

Ce texte, puissant et envoutant, porte haut le pavillon de la littérature maritime, et pose d'emblée son auteur comme une référence, à ranger à côté de Cendrars, Melville et Conrad. Nous sommes sur le pont du Pythéas, un cargo qui tient plus du cercueil flottant que du bateau de croisière et qui navigue péniblement vers la Chine. Pendant leurs quarts, les membres de l'équipage défilent sur la passerelle et se livrent, à travers leurs histoires, leurs anecdotes, leurs réflexions. Une profonde mélancolie émane de ces tristes vies disloquées. D'une noirceur absolue, ces confessions sont bien plus que de simples récits de marins, puisqu'elles nous renvoient irrémédiablement à nous-mêmes, à la condition de chacun d'entre nous. Le style, sec comme le coeur de ces sombres protagonistes, puissant comme un typhon en furie, offre un fabuleux moment de littérature, de ceux qui vous percutent et vous laisse abasourdi. Embarquez sur le Pythéas, vous n'en reviendrez pas !Vieux cargo

Bibliographie