Chargement...
Chargement...

Splash !

15040_splash
Une actualité de Sarah P.
Publié le 29/03/2016
fractaleAujourd'hui, j'avais très envie de mettre les pieds dans le plat en vous parlant de La Fractale des raviolis de Pierre Raufast. Titre audacieux et intrigant qui avait d'emblée suscité ma curiosité. Mais avant que vos papilles ne se mettent en émoi, je préfère vous mettre en garde : ces raviolis faits-maison sont empoisonnés et ne seront que le moyen de se débarrasser d'un mari volage et décidément de très mauvaise foi ! Car, lorsque pris en flagrant délit d'adultère chronique, Marc explique à sa femme qu'il a fait l'amour à une autre "par inadvertance", elle se réveille brutalement après dix ans de bons et loyaux services et décide d'en finir. La faim justifiant les moyens, c'est avec beaucoup d'amour et d'application qu'elle lui concocte de délicieux raviolis (elle qui ne cuisine jamais, son mari en salive d'avance...) avec un soupçon d'herbes qui, savamment dosées, s'avéreront mortelles. Elle a pensé à tout, son plan est calibré. Mais voilà qu'au moment de passer à table un problème surgit. Ce problème c'est Théo, 5 ans, déposé en catastrophe par la voisine car le plus grand vient de faire une mauvaise chute et doit être conduit aux urgences. Cela tombe bien, il est midi, le petit n'a pas encore mangé et il a très faim. Alors qu'elle cherche un moyen de faire diversion et que l'on attend, anxieux, le prompt dénouement de cette histoire, l'auteur effectue une pirouette et détourne notre attention pour nous plonger dans un souvenir adolescent de la future meurtrière. Celui d'une situation gênante où son père avait dû faire preuve d'une ingéniosité remarquable pour la tirer de ce mauvais pas. Notre voyage dans l'espace et dans le temps débute à ce moment précis et chaque chapitre énoncera le récit de personnages tous plus savoureux les uns que les autres. Nous suivrons ainsi le destin extraordinaire de Paul Sheridan qui a la faculté de voir la vie en infrarouge et qui, recruté par le gouvernement, servira de détecteur de mensonges afin de déceler les criminels récalcitrants. Nous côtoierons encore les talents de celui qu'on appelle l'Arnaqueur, qui rendait visite aux veuves éplorées, faisant passer leurs maris pour des héros de guerre injustement oubliés, afin de mieux soutirer de l'argent aux pauvres femmes. Nous voilà plus tard en immersion au cœur de la cité phocéenne où le fléau de la peste sévit en 1720. Et ainsi de suite, les récits s'enchevêtrent tels des poupées russes. Le talent de conteur de Pierre Raufast est saisissant et l'on aimerait lire ce roman en tailleur, à l'instar d'un enfant qui écouterait les histoires mystérieuses et fascinantes de son grand-père. A tel point que l'on finit par se demander si les vierges de Barhofk ont réellement existé ainsi que tous les personnages qui viennent garnir ce livre à tiroirs, qui dans la structure n'est pas sans rappeler un certain Jan Potocki, et dont le style flirte avec la plume cynique et fougueuse de Franz Bartelt. Une série d'historiettes pouvant se suffire à elles-mêmes, sans rapport visible où se tissent pourtant des fils délicats et originaux d'un auteur funambule. Né en 1973 à Marseille, "année très médiocre pour les bordeaux" selon ses dires, Pierre Raufast est l'auteur de deux ouvrages publiés chez Alma éditeur (La variante chilienne, 2015). La Fractale des raviolis, édité en 2014, est son premier roman et existe également chez Folio.  

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (125)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !