Chargement...
Chargement...

Supplément à la vie de Barbara Loden, 2013, éditions Folio

10210_supplement-a-la-vie-de-barbara-loden-2013-editions-folio
Une actualité de Anaïs
Publié le 26/03/2016
Avez-vous déjà regardé la boucle d'oreille de la Vache qui rit ? Oui ? vous vous souvenez donc que vous regardez une boucle d'oreille sur laquelle on aperçoit cette même boucle d'oreille, sur laquelle on aperçoit cette même boucle d'oreille, sur laquelle.... bref, une mise en abîme. Le Supplément à la vie de Barbara Loden est une mise en abîme : une femme, fascinée par une femme, fascinée par une femme... et une lectrice fascinée par ce portrait, ce supplément de vie. Un éditeur demande à Nathalie Léger de rédiger une petite notice sur Barbara Loden. Vous connaissez ? Une actrice, blonde, américaine, deuxième femme d'Elia Kazan et réalisatrice d'un seul film : Wanda. Wanda, c'est une histoire inspirée d'un fait divers : un couple braque une banque, l'homme est tué et la femme se retrouve seule au tribunal. Lorsque le juge la proclame "coupable", et annonce sa réclusion à vie, la jeune accusée sans attendre d'encaisser, répondra un fervent "merci". Barbara Loden tombe par hasard sur ce fait divers : pourquoi, pourquoi donc une femme remercierait un juge de l'enfermer à vie ? ce "merci" fait résonner quelque chose chez Barbara Loden. Elle qui pense ne pas imprégner le réel, être un peu vide, un peu inutile, une pauvre fille qui vient d'un bled minable, s'empare de cette histoire et monte son seul et unique film. C'est elle qui jouera Wanda, quelques années avant de prononcer "et merde" alors que le cancer ne lui laisse que quelques heures à vivre. Nathalie Léger écrit sur une femme qui regarde. Elle regarde une femme qui regarde. Elle cherche dans ce regard à déduire l'identité d'une femme qu'elle n'a pas connue, que beaucoup ont oublié. Son livre L'Exposition paru en 2008 aux éditions POL, traite déjà du regard d'une femme. Cette fois, elle étudie le regard d'une femme sur elle-même : La Castiglione, beauté du XIXe, qui se fait prendre en photo presque chaque semaine "déguisée" en diverses personnages féminins : veuve, mutine... Robert de Montesqiou, proche de Proust, collectionnera les clichés de celle qu'il "[reconnaîtra] sans connaître". Exposition, comme le Supplément à la vie de Barbara Loden est un prétexte pour parler de soit : la vie de autres fait écho à la sienne, il y a le besoin de parler de soi, mais une timidité, une pudeur, qui obligent à parler des autres pour parler de soi, pour se parler. Un magnifique petit roman qui parlera aux femmes comme aux hommes, parce qu'avant d'être un roman pudique, Supplément à la vie de Barbara Loden est le roman d'une passion. Une très, très belle découverte, que l'on peut commencer en lisant son premier roman chez P.O.L L'Exposition.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (125)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !