Chargement...
Chargement...

Trois romans en un pour John Fante

8665_trois-romans-en-un-pour-john-fante
Une actualité de Marilyn
Publié le 19/06/2013
Nous ne l'avouerons jamais, mais il nous arrive à tous de penser en rentrant à la maison que son conjoint est agaçant, les enfants insupportables, le chien ou le chat une plaie. Dans ces moments-là, nous voudrions prendre la route et retrouver cette vie de célibataire qui nous apparaît comme un rêve trop beau pour l'avoir vécu un jour. Puis, nous réalisons notre exagération, trouvons à tout ce petit monde des circonstances atténuantes ou nos responsabilités nous empêchent de commettre une bêtise, tout simplement. Toutes ces pensées jamais divulguées, John Fante - que Charles Bukowski considérait comme un maître de la littérature américaine - les a exploité dans ses romans en donnant la parole à son alter ego : Bandini. Ouvrir un de ses livres, c'est laisser filer les pages, se sentir transporter par une écriture conçue comme une sculpture ; chaque phrase a de l'importance et fini par former une réflexion grandiose. Et tout cela avec humour ! Pour notre plus grand plaisir (et bientôt le vôtre), les éditions Christian Bourgois ont réédité Romans 1, soit trois œuvres de John Fante : La route de Los Angeles, Bandini et Demande à la poussière. A découvrir ou redécouvrir de toute urgence

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (128)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (122)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !