Chargement...
Chargement...

Troublante Corée

12896_troublante-coree
Une actualité de Dylan
Publié le 24/10/2014
cat_1391509128_1

Vous êtes vous déjà penché sur la littérature coréenne ? Sachez que si c'est le cas, vous serez aussi désemparé que les autres par ce livre surprenant ! 

Débutant sur un huis clos sordide aux faux airs de whodunit, la tension monte et s'épaissit. De page en page, cette pression passe de nos personnages tourmentés au lecteur de manière très perceptible. L'angoisse nous gagne déjà.

Roman ? Recueil de nouvelles ? Difficile à dire. Sept yeux de chats, paru aux éditions Picquier, est un méandre d'histoires, toutes plus troublantes les unes que les autres. Auteur virtuose, Choi Jae-hoon nous entraîne dans un labyrinthe de récits dans lequel, pauvres lecteurs que nous sommes, nous tentons de mettre de l'ordre. En vain. Chaque chapitre recèle de liens avec les autres et pourtant, aucune connexion logique ne se fait.

Et lorsque nous sommes pris dans le tourbillon, il est déjà trop tard. Ce livre est un piège ! Frustrant durant les premières secondes d'incompréhension, il devient rapidement impossible de s'en détacher. « Comment tout cela s'explique-t-il ? » Mais finalement, est-il nécessaire de répondre à cette question ? Enseveli sous les mises en abyme à répétition, choqué par le mépris régulier de l'auteur pour le « quatrième mur », dérouté par les incessantes impressions de déjà vu, le lecteur ne sera pas délivré avant la toute dernière page.

Nous connaissons beaucoup de livres qui nous ont amené à réfléchir, mais combien en avons-nous lu qui nous empêche de penser correctement ?

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (129)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (122)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !