Chargement...
Chargement...

Tu n’es pas une mère comme les autres, Angelika Schrobsdorff, éditions Libretto

10623_tu-n-es-pas-une-mere-comme-les-autres-angelika-schrobsdorff-editions-libretto
Une actualité de Anaïs
Publié le 26/03/2016
Vous pensez que les années 1970 incarnent le bouleversement d’un ordre social et moral, un vent de folie sur des mœurs étriquées ? Attendez de découvrir les années folles ! Avec Tu n’es pas une mère comme les autres, Angelika Schrobsdorff offre un témoignage puissant et romanesque de l’Allemagne des années vingt jusqu’à la guerre. Ce livre, qui n'est pas un roman, pas un document, pas un essai, s'ouvre et se déploie à l'image de son héroïne : Else Kirschner, la mère de l'auteure. Petit fille juive née en 1893, puis adolescente flamboyante, la jeune Else va devenir Else, la FEMME Else, et c'est avec un talent infini qu'Angelika Schrobsdorff amène son personnage-sa mère- à la maturité. Après avoir trahit ses parents en se mariant avec un jeune poète d'une autre confession, Else va connaître les injustices de l'amour, quand elle découvrira que ce dernier la trompe avec son amie et sa collègue. On s'attend aux larmes, à ce qu'elle reparte vivre chez ses parents, à ce que les hommes soient tous des salauds : c'est sous-estimer la jeune femme. Elle pardonnera, et dans le chemin vers ce pardon, elle se rencontrera enfin : affranchie des règles du mariage, Else commence à vivre comme elle l'entend. Elle est vivante, elle est rayonnante, elle aime, elle irradie d'amour et prend dans ses rayons des hommes qu'elle fera vivre sous le même toit que son mari. Elle aura trois enfants, de trois amants différents (et se mariera avec deux d'entre eux). Les couples qu'elle formera seront entourés des intellectuels de l'époque, les années trente, de musiciens, d'excentriques. Else aime recevoir, le monde aime venir à elle. L'insouciance de son milieu ne sera pas brisée par les événements politiques : chacun s'obstine à ne pas voir le régime national-socialiste s'installer, personne n'y croit, à ce fils d'épicier moustachu. Pour ces enfants de l'après 14-18 le besoin de jouissance se transforme en irresponsabilité chronique et c'est avec terreur qu'ils ouvrent les yeux sur les premiers pogroms. Else est juive, et ses relations l'aideront à quitter le pays en arrangeant un mariage avec un Bulgare pour qu'elle et ses enfants puissent vivre à l'écart de l'Allemagne nazie. Un roman incarné tout entier par une femme pas comme les autres, irrésistiblement belle et vivante, une femme qui nous semble aussi familière qu'inaccessible, insondable. Ce qui nous touche après tout, c'est de voir fleurir un caractère, d'observer Else devenir femme, de voir couler de ses expériences ses choix et ses prises de position. On découvre une époque, on caresse la joie de vivre des années de bonheur de cette famille inclassable, et puis on observe, mi-horrifié mi-compréhensif, l'aveuglement face à l'Histoire. Angelika Schrobsdorff est une romancière allemande née à Berlin en 1927. Elle épouse Claude Lanzmann en 1971. Tu n'es pas une mère comme les autres est pour la première fois paru en 1992 et rencontra un très gros succès. L'excellente maison d'édition Phébus/Libretto nous fait encore une fois passer un texte important à travers le portrait d'une femme hors du commun.    

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (128)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (122)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !