Chargement...
Chargement...

Tunisie, saison nouvelle de Christian Giudicelli

4767_tunisie-saison-nouvelle-de-christian-giudicelli
Une actualité de Marilyn A.
Publié le 25/03/2016

Souvenez-vous, en décembre 2010 et janvier 2011, la Révolution du Jasmin ou Révolution pour la dignité éclatait en Tunisie. "Éclatait", le mot est peut-être un peu fort puisqu'elle a été essentiellement non-violente. Mais que s'est-il passé par la suite ? Où en est le peuple tunisien ? Christian Giudicelli, un écrivain qui a toujours aimé ce pays et qui nous en avait déjà dressé un beau tableau dans Fragments tunisiens, y est retourné en juin 2011 pour constater de ses propres yeux ce qui a changé.

Dès les premières phrases, on sent que l'auteur est un passionné, que ses nombreuses escapades l'ont rempli de bonheur et ont laissé en lui la sensation d'un pays heureux. Il retrouve cette atmosphère inchangée ; la politesse et la convivialité que l'on prête au peuple tunisien sont toujours en vigueur. Seuls quelques lieux et, malheureusement, quelques personnes ont disparus depuis les événements.

En retraçant les trajets déjà parcourus, il retrouve d'anciennes connaissances et s'inquiète de leur devenir, de leurs pensées. Les bacheliers pro-révolutionnaires d'alors prennent aujourd'hui le temps de vivre ou se sont enfermés dans les commandements d'une religion exigeante. Parfois, la Révolution semble n'avoir eu aucun effet sur certains tandis que d'autres s'affichent avec une mode vestimentaire colorée qui sent la liberté.

Avec Tunisie, saison nouvelle nous traversons de long en large le pays aux côtés d'un homme qui le connaît presque comme sa poche. Le constat de ses observations est optimiste, bien que beaucoup se demande encore si c'est une terre d'avenir, mais il est peut-être encore un peu tôt pour répondre à cette question.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !