Chargement...
Chargement...

Un avant goût d'été

10944_un-avant-go-t-d-ete
Une actualité de Emilie
Publié le 19/03/2014

Si l'été n'est pas encore là, il commence néanmoins à trouver sa place sur les tables de notre rayon littérature. En effet, parmi tous les romans parus récemment, on trouve déjà quelques livres à couleur estivale qui dénotent une certaine fraîcheur de ton. Deux d'entre eux ont retenu notre attention...

Le premier  est signé Sophie Bassignac. Son titre, Mer agitée à très agitée, nous plonge en Bretagne auprès d'un couple haut en couleurs. William et Maryline ont quitté les Etats-Unis depuis peu pour tenter un nouveau départ en France. L'homme, un rockeur "sur le retour" en proie à toutes les addictions, a suivi sa femme à "Ker Violette", une grande villa que Marilyne a décidé de transformer en maison d'hôtes après en avoir héritée. D'emblée, on sait que l'existence calme et tranquille qu'ils s'apprêtent à mener sera de courte durée car beaucoup trop d'éléments perturbateurs gravitent autour du couple : une adolescente de fille en pleine crise, des compagnons de beuverie un peu trop enthousiastes,  un ancien petit ami débarquant à l'improviste et pour couronner le tout la découverte d'une femme inanimée sur le bord de la plage. Une histoire drôle et divertissante, des dialogues qui fusent, une certaine liberté de ton, bref, tout cela donne une comédie de mœurs particulièrement réussie.

Le second est un premier roman d'une toute jeune auteur aujourd'hui bordelaise. La Légèreté est paru aux éditions l'Olivier. On suit une adolescente qui s'apprête à partir en vacances avec son frère et ses parents sur l’île de Ré. Si le récit s'inscrit dans une ambiance estivale, on ne peut pas pour autant le considérer comme un livre "léger" - son titre joue sans doute sur cette confusion. Ici sont évoqués les tourments et cogitations d'une jeune fille de quatorze ans qui a du mal à trouver sa place. Le regard des garçons, les rapports qu'elle entretient avec sa propre famille, le fait  qu'elle ne se sente socialement pas à sa place dans l'environnement bourgeois de l'île, son corps en mutation aussi évidemment, tout pose question chez elle. Grand livre sur l'adolescence, sur l'attente et sur le désir - constitutifs de cette période de la vie- La légèreté possède la force et la grâce des grands premiers romans. Un auteur à suivre donc...

N'attendez donc pas trois mois pour savourer l'été, vivez-le dès à présent avec l'un de ces deux récits et découvrez deux romancières de talent!

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !