Chargement...
Chargement...

Un dessert plutôt salé !

815_un-dessert-plutot-sale
Une actualité de Fleur Aldebert
Publié le 09/05/2013

Tanguy VielQu'est-ce qu'un Paris-Brest, en dehors d'une pâtisserie à la crème ? Eh bien à compter du 8 janvier prochain, ce sera aussi un livre, mais attention, pas un livre de cuisine, mais bien plutôt un roman décapant édité chez Minuit, celui que nous livre un Tanguy Viel très en forme. Alors de quoi s'agit-il ? D'un récit raconté à la première personne, dans lequel sont dévoilés à la fois des histoires et des secrets de famille, concernant essentiellement des affaires d'argent. Bon, me direz-vous, après Le black note (1998), L'absolue perfection du crime (2001) et Insoupçonnable (publié en 2006, ce roman sort d'ailleurs simultanément en poche), on ne s'attendait pas à moins ! Mais encore... D'une mise en abyme de la position de l'écrivain, puisque le narrateur évoque à de nombreuses reprises le roman dont l'écriture a occupé les trois années qui viennent de s'écouler. Ceci aussi, est un peu familier. On se souvient en effet de Cinéma, qui était paru en 1999.

D'accord, mais sommes-nous vraiment plus avancés ? Alors Paris-Brest, c'est le voyage en train qu'effectue le narrateur à l'occasion des fêtes de fin d'année. Sa valise n'est lourde d'aucun cadeau, pourtant elle pèse son poids. Sans doute la présence de ce fameux manuscrit de cent soixante-quinze pages qu'il aime à appeler son "roman familial" y est-elle pour quelque chose... En effet, il y livre les secrets de toute sa famille, sans oublier bien sûr ce qu'il tait lui-même depuis des années. Et ça promet. Personne n'est épargné. Ni la grand-mère qui est par miracle devenue la légataire universelle d'un vieux monsieur richissime, ni le père, dont les exactions ont forcé une partie de la famille à quitter Brest pour s'exiler dans le Sud, ni la mère et ses tentatives plus ou moins fructueuses pour ne jamais perdre la face, ni le lourd secret du frère cadet, sans oublier bien sûr ce personnage clé qu'est ce mystérieux "fils Kermeur", un "ami" pour le moins spécial. Voilà le portrait d'une famille qui a décidément plus d'une raison de vouloir se faire oublier...

Le style est frais, léger, mais non dénué d'une certaine cruauté. Voilà donc un roman dont les pages se tournent toutes seules, le lecteur se voyant insidieusement contaminé par cette curiosité que l'on qualifierait sans aucun doute de malsaine s'il ne s'agissait pas avant tout d'une fiction...

                                           Paris-Brest

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !