Chargement...
Chargement...

Un flic chez Mollat Polar

13503_un-flic-chez-mollat-polar
Une actualité de Véronique M.
Publié le 29/03/2016

Mollat Polar Samedi 17 janvier à 10h30, Mollat Polar #3 ne recevra pas n'importe quel auteur du genre : Olivier Norek est lieutenant de police à la S.E.R (Section Enquêtes et Recherches) de la Police Judiciaire et Victor Coste, son flic de papier présent dans ses deux romans publiés à ce jour, est bien entendu fortement inspiré de sa propre vision du métier. Ces deux-là n'exercent pas non plus dans n'importe quel département : ils ont choisi depuis 15 ans le 93, ce parent pauvre bien loin du "Paris figé comme un musée", comme Olivier Norek l'avait affirmé lors de sa venue à la librairie en 2013 pour Code 93 qui vient de paraître chez Pocket. Prolongeant le succès et le plaisir de l'écriture, Olivier Norek récidive avec Territoires, paru chez Michel Lafon en octobre dernier : on y retrouve le capitaine du SDPJ de Seine-Saint-Denis (Groupe Crime 1) Victor Coste et son équipe composée de  trois flics attachants (Sam, Ronan, Johanna) qui tentent de faire du mieux possible, quitte à dépasser quelquefois la ligne blanche pour protéger un témoin ou à désobéir à leur hiérarchie. Territoires s'ouvre avec fracas sur un double homicide, bientôt rejoint par un troisième cadavre d'un caïd de la drogue en plein cœur de la Cité des Poètes à Malceny, "plaque tournante de la came pour l'Ile-de-France". Andrea Vesperini, la "Reine" et maire de cette ville imaginaire, semble avoir perdu le contrôle et l'estime pour ses habitants qu'elle manipule depuis ses deux mandats. Or la troisième campagne électorale pour laquelle elle brigue encore la place se profile, mais plusieurs événements tragiques vont embraser la banlieue déjà écrasée par la chaleur estivale et révéler le rôle plus que trouble de politiciens qui utilisent sans complexe la délinquance pour se faire élire, ou pour acheter un semblant de paix civile. Le constat fait froid dans le dos, et les magouilles sont presque aussi graves que les crimes qu'elles engendrent ou protègent...

  Le capitaine Coste est le double littéraire de son auteur ainsi que le porte-parole d'une passion intacte et de son engagement auprès de cette population en difficulté. Décrivant une violence souvent insoutenable ses polars sont diablement bien servis par une intrigue au plus près de son vécu et d'une vérité humaine qu'il tente à part égale de rendre crédible sans oublier l'humour des dialogues qui tempère certaines scènes choc. Ce mélange entre efficacité narrative et réalisme cru réhabilite sans aucun doute l'image et le rôle de la police et de ses "gardiens de la paix" sans tomber dans les clichés véhiculés par nombre de polars que nous aimons (malgré tout), celui du flic solitaire, dépressif, alcoolique et amant d'une prostituée ou de l'autre côté, du psychopathe fou qui torture à la perceuse, à l'eau bouillante ou au micro-ondes... Ames sensibles s'abstenir, donc.

 Depuis quelques années, le rayon Polars voit de plus en plus l'arrivée d'un nouveau genre d'écrivains : les "vrais flics" prennent la plume et nous livrent des romans noirs plutôt inspirés de leur quotidien brutal. Comme ses confrères Olivier Marchal (ex-flic devenu acteur, réalisateur et scénariste), ou Hervé Jourdain (capitaine de police dans la Brigade criminelle de Paris), Danielle Thiéry (ancienne commissaire divisionnaire) ou encore Laurent Guillaume (ex-flic des Stups), Olivier Norek n'écrit pas un témoignage ni une étude sociologique de flic plongé dans l'enfer du 9-3 mais un redoutable "page-turner" sans concession et à hauteur d'hommes, c'est-à-dire au plus proche de sa monstruosité et côtoyant quelquefois son meilleur.

L'équipe de Mollat Polar n'hésitera donc pas à cuisiner son suspect... Le public présent samedi matin pourra prendre part à cet interrogatoire, poser toutes les questions possibles sur l'écrivain et le flic. Fidèles à l'esprit de notre rendez-vous mensuel, vos libraires conseilleront leurs premiers coups de cœur de cette rentrée littéraire de l' hiver 2015, Olivier Norek évoquera ses lectures favorites, et vous pourrez également amener vos découvertes (récentes ou non) en la matière. Venez nombreux partager ce moment fort en polar !

territoires

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !