Chargement...
Chargement...

Un homme et une femme

7991_un-homme-et-une-femme
Une actualité de Emilie
Publié le 15/04/2013

Ceux et celles qui ont lu Intimités -court et extrêmement fort  roman d'Hanif Kureishi sur un couple à la veille de sa séparation- pourront aborder  Contrecoup de Rachel Cusk comme une sorte de suite logique.

Il est question ici de la trajectoire d'une femme et de ses deux filles après un divorce. La narratrice analyse ses réactions au fil de divers épisodes qui sont autant d'expressions du séisme qu'engendre une séparation, tant au niveau personnel qu'au niveau relationnel. Elle ne cesse d'osciller entre excès de fragilité et attitudes qui témoignent au contraire d'une très grande force:  l’aplomb avec lequel elle rétorque à son ex mari "mes enfants m'appartiennent" est la preuve d'une vraie détermination; parallèlement, elle peut se retrouver profondément minée par une pièce montée un peu ratée qu'elle confectionne pour l'anniversaire de sa mère.

Contrecoup est aussi l'histoire d'une reconstruction .Le titre du livre, aftermath en anglais, est l'expression même de cette tentative de reconstruction: comme le souligne la narratrice, l'étymologie du mot anglais est "second mowing, la seconde récolte de foin après la moisson." Elle ajoute ensuite: "Civilisation, ordre, valeur, croyance: il ne s'agissait pas là de sommets ensoleillés que l'on escaladait d'un pas régulier. On les bâtissait puis ils s'écroulaient, on les rebâtissaient de nouveau ils s'effondraient ou étaient rasés."   L'enjeu est en effet de pouvoir faire table rase d'un passé particulièrement lourd...

Si l'on peut penser que Contrecoup exploite une veine autobiographique -comme l'auteur, la narratrice est écrivain et a passé son enfance aux Etats Unis-, le roman ne se réduit pas à de l'autofiction car le texte regorge de références à la littérature, à l'Histoire, à la mythologie. Le témoignage très personnel que l'on découvre ici est porté par un style de grande qualité et  possède une résonance universelle qui saura toucher chacun des lecteurs.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !