Chargement...
Chargement...

Un instant avec Leonardo Padura

no_media
Une actualité de Fleur Aldebert
Publié le 18/03/2016
On aurait dit qu'il avait fait ça toute sa vie, répondre à des questions posées par une sombre inconnue devant une caméra. Et pour cause, sa carrière de journaliste y était sans doute pour quelque chose ! Voici donc le grand Leonardo Padura Fuentes interviewé presque au réveil, le premier jour du Festival America. Encore sous le coup du décalage horaire et d'une nuit mouvementée à cause du déclenchement intempestif de l'alarme de son hôtel, ce géant des lettres cubaines à qui l'on doit le personnage si original de l'Inspecteur Mario Conde donnait parfaitement le change et comme vous allez pouvoir le constater de ce pas, son charisme n'en était pas diminué le moins du monde !

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !