Chargement...
Chargement...

Un jeu d’extinction mortel

Extinction  game de Gary Gibson
Extinction game de Gary Gibson
Une actualité de Anne Chauvel
Publié le 30/07/2016
"Extinction game" de Gary Gibson, paru aux éditions L’Atalante, est typiquement le genre de livre trépidant et facile à lire qui peut accompagner nos vacances.
Extinction  game de Gary Gibson, paru aux éditions L’Atalante, est typiquement le genre de livre trépidant et facile à lire qui peut accompagner nos vacances.

Jerry est le dernier survivant de la planète et la folie n’est vraiment pas loin quand un groupe de personnes le capture. Quand il se réveille, on lui explique que le groupe dont il va dorénavant faire partie est constitué de survivants d’extinctions récupérés comme lui dans des versions différentes de réalités.

Le voilà donc intégré au sein des éclaireurs, au service de l’Autorité, des commanditaires mystérieux dont ils ne savent pas grand chose à part qu’il semble y avoir des dissensions internes. Leurs chefs les envoient collecter des données toujours dans des réalités ayant connues des fins du monde.
Dès le début, Jerry flaire quelque chose de louche…

Les thèmes abordés ne sont pas d’une originalité folle, l’auteur n’essaie pas de révolutionner le genre mais bien de nous embarquer dans une aventure bien ficelée et haletante. Aucune hésitation à avoir, ce livre vous fera passer un bon moment de lecture !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !