Chargement...
Chargement...

Un new yorkais à Oslo

8136_un-new-yorkais-a-oslo
Une actualité de Emilie
Publié le 21/05/2013

Voici que vient de paraître aux éditions Les Escales un livre qui fera à coup sûr parler de lui ce printemps. Il est intitulé Dans le peau de Sheldon Horowitz et c'est le premier roman d'un jeune et talentueux inconnu dénommé Derek B. Miller.

L'histoire débute à Oslo auprès de Rhea et Lars, un jeune couple pas tout à fait comme les autres puisqu'il cohabite avec un vieux monsieur de 82 ans dont le nom est Sheldon. Son profil: juif new yorkais, horloger de métier, ancien combattant de la guerre de Corée, bref un héros haut en couleurs, à mi chemin entre Woody Allen et Clint Eastwood. Il se trouve que ce colocataire est aussi le grand- père de Rhea. Il a été recueilli juste après le décès de sa femme, aucune attache familiale ne le retenant désormais à New York - son fils, qui est aussi le père de Rhea, est mort au Vietnam avant même que cette dernière ne naisse.

La cohabitation n'est pas des plus faciles. Sheldon s'ennuie, ne parle pas Norvégien, et est pour le moins désorienté dans cette ville qu'il  ne connait pas bien. Mais évidemment, les choses ne s'arrêtent pas là, et un événement va complètement mettre en branle cet équilibre précaire. Il s'avère que le couple a pour voisin une femme et son petit garçon, tous deux d'origine serbe, et que Sheldon sera le témoin malheureux du meurtre de cette femme, victime d'un gang de Kosovars. Dans la tête de notre héros, une folle idée germe: sauver le jeune garçon, quitter la ville et se cacher. Une improbable odyssée commence alors...

Humour, tendresse, émotion, le roman saura ravir tous les amateurs de bonnes histoires. Comparé très justement au Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Dans la peau de Sheldon Horowitz possède tous les ingrédients pour devenir un grand best seller.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !