Chargement...
Chargement...

Un Noël à Göteborg

6848_un-noel-a-g-teborg
Une actualité de Marie
Publié le 25/03/2016

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782264054340.jpgAh, Noël, ses lumières, ses saveurs, ses senteurs, les premiers feux de cheminée, le pain d’épices, le vin chaud. On voudrait que tout aille bien, mais voilà, même si son nom est de circonstance, pour le commissaire Erik Winter, ça sent sérieusement le sapin. Le commissariat de Göteborg est en ébullition. Trois antennes locales de la police reçoivent des plaintes similaires : un homme enlèverait des enfants dans les parcs, avant de les ramener sains et saufs peu après sans que personne ne remarque rien. Qui pourrait en vouloir à de si jolis lutins ? Et surtout, que veut-il ? De son côté, Winter se penche sur des agressions nocturnes d’étudiants, qui n’ont apparemment aucun point commun entre eux. Lorsqu’on retrouve un enfant blessé, le pas de trop est franchi, on peut redouter le pire. Alors qu’il patine pour son enquête, un des étudiants disparaît à son tour, et Winter finit par se demander si les deux affaires ne sont pas liées. Il va falloir jouer fin. La neige recouvre toutes les traces, et le temps est compté. Cette fois, un autre garçonnet est enlevé dans un centre commercial, au milieu des tenues de soirées et des décorations de Noël. Celui-là ne revient pas. Entre la campagne désertique de la plaine et la grande ville, Erik Winter mène une course contre la montre pour finir en un ultime saut de l’ange à vous glacer d’effroi.

Le ciel se trouve sur terre est paru le 18 octobre aux éditions 10/18. Que ceux qui ont lu Le dernier hiver ne soient pas surpris : ceci n’est pas une suite, il s’agit d’une enquête antérieure, les éditeurs ayant choisi de publier Le dernier hiver en priorité. Ake Edwardson réserve donc aux lecteurs français un petit cadeau de Noël, en attendant de savoir ce qu’il adviendra d’Erik Winter. Glissez-le subrepticement sous un sapin, personne ne résistera à ce mystère !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !