Chargement...
Chargement...

Un p'tit roupillon

2063_un-p-tit-roupillon
Une actualité de Céline
Publié le 21/09/2013

 

A l'heure de l'été, des vacances, du farniente , rien ne vaut une petite sieste  dans l'ombrage d'un saule pleureur. Et personne ne l'a mieux compris que les poètes chinois contenus dans cette anthologie intitulée L'Art de la sieste et de la quiétude. Dans ce recueil l'art de ne rien faire est célébrée avec fraîcheur et finesse. Les poèmes sont rythmés par des calligraphies au fil des pages.

Sieste, repos, quiétude, contemplation...."Quand on atteint la vacance suprême, on éprouve une quiétude extrême", disait Lao Tseu. On dirait bien que le vieux sage avait déjà tout compris. On pioche à sa guise dans ce joli petit livre dont les poèmes sont classés par saison, comme souvent dans les recueils de haïkus.

Enfin, n'exagérons pas tout de même !

 

Voici en guise de mise en bouche un petit extrait :

Dans la solitude, désoeuvré au coeur de l'été

contre le mur sous l'auvent, je suis en quête de vent frais

mes plans politiques ambitieux n'intéressent personne

mieux vaut donc être un dragon endormi au soleil du sud.

 

Bonne sieste et bonnes vacances !

Bibliographie