Chargement...
Chargement...

Un petit homme de dos

16698_un-petit-homme-de-dos
Une actualité de Anaïs
Publié le 16/06/2016
petit homme de dosIl y a certains livrent qui ont un pouvoir. Je parle de ces livres discrets, mal connus, oubliés sans que l'on sache pourquoi, qui, laissés sur un coin de la table, attirent le regard d'un invité. Au début, vous ne le remarquez pas : l'invité semble tout entier à votre discussion, et vous ne vous imagnez pas que les rapides coups d'oeil à la table soient pour une couverture sobre et finalement assez banale. Mais bientôt, les oeillades s'accélèrent, et l'invité vous coupe, il y a urgence de demander : c'est "Un petit homme de dos" sur la table ? Oui. C'est "Un petit homme de dos"de Morgiève. Invoquer à nouveau ce titre si simple et magnifique, c'est permettre à l'invité de s'abandonner un instant à revivre sa lecture, à retrouver en lui la tendresse, l'amour, la folle rage de vivre qui tissent ce roman. Février 1942, un petit Polonais et une belle veuve de 24 ans se rencontrent dans une petite ville Ardéchoise. Aussitôt c'est le coup de foudre. Lui est roublard, charismatique, mystérieux et fascinant. Elle est magnifique, et ne sait rien faire d'autre que d'aimer. C'est leur histoire, celle des trafics au marché noir, des nuits où l'alcool, les cartes, et les enfants endormis sous la tables n'empêchent pas ces deux corps de s'aimer joyeusement. Cette histoire est si simple, vous devez être surpris que l'invité ait été hypnotisé par les retrouvailles avec ce Petit homme de dos. Mais je ne vous ai rien dit sur la langue de Morgiève. Morgiève est un chimiste, il a su distiller argot et poésie, nous offre un répertoire et une connaissance de la langue française acrobatique, d'une folie sublime. C'est un livre d'amour, raconté par un fils, c'est un livre qui vous émerveille, vous fait rire, un livre impertinent et pas vraiment comme-il-faut, qui vous bouleverse par la puissance de sa poésie et sa tendresse. Un livre qu'on finit de grosses larmes d'enfant roulant sur les joues. Publié pour la première fois en 1988 chez Ramsay, Un Petit homme de dos est depuis 1994 édité aux éditions Joëlle Losfeld. Que ce livre jamais ne tombe dans l'oubli.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !