Chargement...
Chargement...

Un peuple uni ne sera jamais vaincu

15063_un-peuple-uni-ne-sera-jamais-vaincu
Une actualité de Marilyn
Publié le 11/01/2016
 

coltMunie seulement de son arme à feu, Lora Sander marche pour fuir la dictature de son pays, évitant les mauvaises rencontres que ces temps troublés suscitent avec plus ou moins de succès.

Une liberté perdue...

Tout au long de ce voyage vers la liberté, elle nous délivre ses pensées et ses souvenirs ; son travail dans un théâtre, son amour perdu.

Ce passé, elle aimerait le retrouver, s'y enfermer pour revivre jusqu'au dernier de ces jours heureux et puis tout recommencer avant que le cauchemar naquît de nouveau afin d’éviter d'avoir à disparaître et changer.

... puis retrouvée

Arrivée dans une nouvelle ville, de nouvelles possibilités s'offrent à elle. Si la perte de ses papiers d'identité l'empêche de s'établir comme elle le souhaiterait, elle trouve néanmoins du réconfort dans les bras d'un homme. Cependant, ses exigences compliquées les sépareront. Tout ce chemin parcouru l'a transformée et plus rien ne pourra entraver son besoin de liberté.

Si l'amour ne suffit plus, le besoin de s'épanouir reste très présent, mais cette volonté de s'élever a un prix : tourner la page sur un passé pourtant adoré.

Nous étions sans nouvelles de Marie Redonnet depuis plus de dix ans, mais notre attente est récompensée car La femme au colt 45 (éditions Le Tripode) fait partie de ces livres impossibles à oublier.
  A découvrir également : Dix décembre de Georges Saunders : http://urlz.fr/2Vez Le baiser de la femme-araignée de Manuel Puighttp://urlz.fr/2VeB Le festin de John Saturnal de Lawrence Norfolkhttp://urlz.fr/2VeG

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !