Chargement...
Chargement...

Un polar pas comme les autres

paul colize.jpg
Une actualité de Véronique M.
Publié le 09/03/2019
Le 20 mars prochain s’ouvre à la librairie la deuxième saison du « Printemps du polar » avec comme premier invité Paul Colize, écrivain belge que nous apprécions depuis de nombreuses années !
Ses romans singuliers manient à chaque fois sens du suspense, ton décalé, personnages bouleversants pris au piège d'intrigues rythmées dans lesquelles les faits réels (historiques ou d’actualité)  se fondent à merveille dans une fiction inventive et surprenante qui nous emporte bien au-delà de Bruxelles. Nous avions adoré la balade rock de Back-up, le poignant Un long moment de silence, le réjouissant L’avocat, le nain et la princesse masquée, sans oublier ses braqueurs au grand cœur du Concerto pour quatre mains, nous voilà conquis par Un jour comme les autres (HC éditions) qui signe le retour de Fred Peeters le journaliste déjà présent dans son précédent livre Zanzara, même si ces deux opus se lisent indépendamment l’un de l’autre.

Éric Deguide, professeur de droit international, s’est «évaporé»le 14 novembre 2014, quittant le domicile et sa femme comme chaque matin pour se rendre à l’université de Bruxelles où il travaille. Seule sa voiture a été retrouvée plusieurs jours plus tard dans le parking de l’aéroport de Zaventem sans qu’aucun n’indice ou trace laisse supposer un enlèvement ou une disparition volontaire. Or Deguide était connu pour ses prises de positions extrêmes à l’encontre des nations et des individus qui bafouent allègrement les droits de l’homme : ses combats étaient publiés dans «Le Soir» grâce à son ami et chef de rédaction Alain Lallemand (inspiré du vrai journaliste du quotidien).

Quand de nouvelles révélations et découvertes relancent enfin l’affaire, Lallemand confie à son meilleur collaborateur, Frédéric Peeters, le soin de résoudre ce mystère inextricable qui piétine depuis près de deux ans et n’intéresse guère la police. Armé de son flair hors pair, le coriace journaliste d’investigation reprend un à un tous les éléments de l’enquête, et tente de recueillir les témoignages,  notamment celui d’Emily, la compagne d'Eric Deguide. Totalement obsédée par la recherche de la vérité,  mais au tempérament volcanique et peu coopérative avec notre fin limier, que cache cette héroïne magnifique et complexe à l’image du disparu et… des arcanes de notre monde ?

Comme nombre de ses confrères du genre, Paul Colize excelle dans la manipulation de son lecteur dans un polar qui déjoue encore une fois tous les scénarios possibles. Rendez-vous le 20 mars à 18h au studio Ausone pour rencontrer cet écrivain atypique à bien des égards !

 

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (131)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (126)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (121)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !