Chargement...
Chargement...

Un prince à épiler

no_media
Une actualité de David V.
Publié le 21/09/2013

Laure Leroy ne manque ni d'enthousiasme ni de persévérance, elle nous le prouve année après année dans sa manière de mener sa barque éditoriale contre vents et marées au sein de l'esquif Zulma qui ne cesse de nous enchanter par ses découvertes. Avec Paul Wenz, c'est un vieux rêve d'éditrice qu'elle réalise, c'est une longue attente qui s'achève et c'est aussi la preuve que le Domaine Public permet de sauver des auteurs que leurs héritiers avaient bien maltraités. Cet étonnant auteur dont plus personne ne se souvenait, sorte de prince des lettres exilé en Australie, retrouve donc une nouvelle peau (et une nouvelle couverture). Ayant croisé cette bouillonnante éditrice dans les allées du Salon, nous l'avons mise au défi, sans filet ni préparation, de nous "vendre" cette piquante écharde. Inutile de préciser qu'elle s'en est sortie haut la main comme le prouve la petite vidéo suivante...

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !