Chargement...
Chargement...

Un royaume de vent et de colères

14105_un-royaume-de-vent-et-de-coleres
Une actualité de Anne Chauvel
Publié le 29/03/2016
socorroLe premier roman de Jean-Laurent Del Socorro, Royaume de vent et de colères, publié chez Actusf, se déroule à Marseille, au 16e siècle, quand la ville était encore une république catholique indépendante que le roi de France, Henri IV, cherche à mettre au pas. A travers une galerie de personnages, nous allons vivre ce basculement, en quelques heures, de la ville. Axelle a raccroché ses armes de mercenaires pour ouvrir une auberge et fonder une famille. Dans une des chambres de l'auberge, il y a Gabriel, le chevalier vieillissant, ancien protestant converti, plein de regrets et de culpabilité. Dans une autre chambre, Armand et Roland sont artbonniers, c'est-à-dire des magiciens qui grâce à cette substance, l'artbon, peuvent déployer leur art mais au prix d'une addiction forte et des séquelles terribles. Ils cherchent à fuir la ville. Et puis, il y a Victoire, chef de la guilde des assassins, dont le dernier contrat sera la clé de l'avenir de la ville. Chacun de ses personnages est lié aux autres d'une certaine façon. Ce premier roman de fantasy historique est construit en trois actes, non pas vers un final inattendu puisque l'auteur a choisi une action historique connue, mais bien vers plusieurs dénouements plus intimes, liés aux personnages. Les petites histoires à l'intérieur de la grande Histoire sont efficaces et nous tiennent jusqu'à la fin de ce court roman. D'ailleurs, quand on referme le livre, l'envie nous prend que le personnage le plus intéressant et le plus complet, Axelle, soit l'unique héroïne d'un prochain roman plus approfondi ! En bonus, une nouvelle tendre et intimiste portant sur Gabin, le commis de l'auberge d'Axelle, clôture de belle manière l'histoire.

Bibliographie