Chargement...
Chargement...

Un sociologue dans la grande guerre

Un sociologue dans la grande guerre
Une actualité de Emma F.
Publié le 10/03/2017
Nicolas Mariot, sociologue et historien, nous livre une analyse tout à fait passionnante de la notion d’engagement dans le premier conflit mondial du XXe siècle. Blog écrit à quatre mains par Jean-Marc et Emma du rayon Histoire.
Histoire d'un sacrifice-Nicolas Mariot-Seuil Lorsque l’on ouvre le livre de Nicolas Mariot Histoire d’un sacrifice, publié aux éditions du Seuil ces jours-ci, on plonge dans une relation amoureuse épistolaire entre Alice et son mari Robert Hertz, sociologue élève d’Emile Durkheim. En été 1914, Robert est appelé à s’engager lorsque la guerre éclate. Robert se retrouve confronté au regard des autres soldats, et observe leur caractère, leurs habitudes. Les lettres qu’il échange avec sa femme reflètent ce recul par rapport à ses camarades, et de surcroit son isolement. C’est le début d’une réflexion sur les hommes, la guerre, les classes. Nicolas Mariot propose une enquête sociologique sur un sociologue : une excellente mise en abyme qui donne à réfléchir sur la notion d’engagement et de sacrifice.

Emma
Tous unis dans la tranchée? se compose pour l’essentiel des nombreux carnets, correspondances et autres témoignages des intellectuels combattants, des plus célèbres tels que Maurice Genevoix, Guillaume Apollinaire ou encore Marc Bloch. Leurs témoignages sur la guerre, les combats, les souffrances sont essentiels mais ce qui a été très peu étudié jusqu’ici est bien leurs rapports aux soldats du peuple qu’ils découvrent dans les tranchées. Très vite isolés socialement, ils racontent ce qui leur arrive et à quoi ressemblent ces gens qu’ils connaissaient finalement de loin et de haut. Nicolas Mariot signe un ouvrage brillant sur l’histoire des rapports de classe aux tranchées.

Jean-Marc
Tous unis dans la tranchée? - Nicolas Mariot - Points Seuil

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (126)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !