Chargement...
Chargement...

Une bouteille à la mer

3862_une-bouteille-a-la-mer
Une actualité de Emilie
Publié le 19/03/2016

Le dernier roman de Chahdortt Djavann est bien ce qu'on appelle un texte coup de poing. Les quelques 120 pages que l'on lit d'une traite, presque en apnée, nous plongent au coeur de l'Iran et de tous les intégrismes.

La muette est le témoignage d'une jeune fille que l'on sait condamnée à la pendaison dès les premières phrases. Depuis sa toute petite cellule, elle revient sur son passé, se remémore l'enchaînement des  différents menus évènements qui ont finit par  la conduire à sa perte: une mère très croyante et obsédée par les qu'en dira-t-on, une tante muette qui brule d'amour pour son beau-frère, un Mollah tout puissant et particulièrement cruel.

On ne sait si ce témoignage est véridique, mais s'il est une pure invention romanesque il demeure un texte particulièrement engagé et un reflet de la terrible condition des femmes en Iran. Chahdortt Djavann -qui est rappelons- le une iranienne  qui a décidé très jeune de quitter son pays- se fait ici porte parole de la condition féminine iranienne. S'il est engagé, le texte est aussi particulièrement touchant et l'écriture tout en sobriété et en délicatesse de l'auteur devient une petite musique qui résonne un long moment dans notre tête.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !