Chargement...
Chargement...

Une éducation sentimentale

14267_une-education-sentimentale
Une actualité de Emilie
Publié le 07/07/2015

été 42Au delà du défi de faire émerger de nouveaux écrivains de talent, les éditeurs de La Belle colère s'étaient aussi toujours promis  de faire redécouvrir aux lecteurs des auteurs injustement tombés dans l'oubli. C'est chose faite aujourd'hui avec la réédition d'un petit chef-d'oeuvre signé Herman Raucher, Un été 42.  

Certains d'entre vous ont peut être déjà eu la chance de voir son adaptation cinématographique réalisée par Robert Mulligan en 1971 - pour la petite anecdote, le film a été récompensé aux Oscar pour sa musique, signée Michel Legrand.  Il faut savoir qu'Hermann Raucher a rédigé simultanément le roman et le script, ce qui explique en partie le si grand pouvoir d'évocation de ce livre.

Nous sommes à Nantickut, petite île située au sud du cap Cod, en 1942. L'auteur nous invite à suivre les tribulations d'Hermie, entouré de ses deux acolytes, Oscy et Benjie, le temps d'une saison. Hormis les distractions propres à leur âge -courir dans le sable, écouter de la musique, se baigner-, la bande a surtout une idée en tête : découvrir les joies du corps féminin. La guerre paraît loin, et pourtant...

Entre jeux enfantins, gestes maladroits, et rêves fantasmés, nos héros vont apprendre, parfois à leurs dépends, la complexité du rapport entre les hommes et les femmes. Plus qu'une initiation charnelle, c'est une véritable éducation sentimentale que va vivre Hermie avec Dorothée, une femme beaucoup plus âgée que son âge, une expérience qui le marquera à jamais, au plus profond de son être.

Roman émouvant sur les premiers émois et sur l'adolescence, Un été 42 se lite aussi comme le portrait d'une certaine époque, et décrit avec une acuité particulière la vie des civils américains pendant la guerre.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !