Chargement...
Chargement...

Une enfance de Jésus de J.M. Coetzee

9246_une-enfance-de-jesus-de-j-m-coetzee
Une actualité de Marilyn
Publié le 26/08/2013
Nous ne savons pas quand se déroule l'histoire, ni quels sont les véritables noms des deux personnages principaux, rebaptisés Simón et David. Ce qui est certain en revanche, c'est que David, 5 ans, est orphelin et que Simon s'est juré de lui retrouver sa mère... à l'instinct ! En effet, le petit garçon ayant perdu la seule lettre qui aurait pu l'identifier et tout souvenir de sa description, c'est la seule solution. Après quelques débuts chaotiques, ne pouvant compter que sur la bonne volonté de la population, il fini par trouver Inès, une femme pour le moins immature. Qu'est-ce que ce roman ? Un ovni dans cette rentrée littéraire, pour sûr. Bien entendu, il aborde le sujet de l'éducation et de l'amour fraternel mais d'un point de vue tout aussi mystérieux que la ville dans laquelle nous nous trouvons. À Novilla, les dockers suivent des cours du soir sur l'importance des chaises, assister à un match de football et se déplacer en transport en commun est gratuit, le personnel des administrations vous reçoivent avec bonne humeur mais n'hésitent pas à vous faire dormir dans une cour sous la pluie quand vous n'avez pas de logement ou à envoyer les enfants difficiles dans une pension digne d'une prison. En vérité, tout ce que Simón et David voient sont sans reliefs et sans passions, mais c'est là que se trouve leur vie à présent. Parvenir à la dernière page d'Une enfance de Jésus (éditions Seuil), c'est admettre que l'on peut ne pas tout comprendre. On sort de ce livre comme dans un rêve qui devient de plus en plus flou à mesure que les secondes passent mais laisse une trace incontestable dans notre mémoire et des interrogations à méditer. Depuis sa belle trilogie autobiographique, nous attendions avec impatience J.M. Coetzee (Prix Nobel de littérature 2003). Il ne nous a pas déçu.  

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !

Emilie (118)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?