Chargement...
Chargement...

Une mise à nu très british par Alan Bennett

2125_une-mise-a-nu-tres-british-par-alan-bennett
Une actualité de Anne Chauvel
Publié le 21/09/2013

visuelcouvCouple bourgeois tellement enlisé dans leur routine que le reste du monde continue à tourner sans eux,  les Ransome voient leur univers bouleversé par un banal cambriolage... Banal, pas tant que ça, puisque absolument toutes leurs affaires (jusqu'au papier toilette!) ont disparu. Ce dépouillement brutal va ôter ses oeillères à Mrs Ransome, une femme un peu snob et soumise à la tyrannie de son avoué d'époux qui aime passionnément Mozart et ... c'est tout. Grâce à un commerçant pakistanais de son quartier et des reality shows à la télé, elle va s'ouvrir sur le monde et sa réalité parfois triviale. Mr Ransome, lui, demeure égal à lui-même et ne voit qu'une occasion de gruger les assurances pour s'offrir une chaîne hifi dernier cri. Plus proche d'une fable que La reine des lectrices, le roman qui a permis à de nombreux lecteurs Français de découvrir Alan Bennett, on retrouve l'humour so british de l'auteur qui s'amuse à mettre à nu les âmes d'une certaine bourgeoisie anglaise. Quelques petites perles surréalistes viennent parfois nous surprendre : "- Je te croyais mort, dit-elle à son mari. - Mort ? Pourquoi ? - Un malheur n'arrive jamais seul. - J'étais dans l'une de ses laveries automatiques, si tu veux tout savoir. C'était épouvantable. Qu'est-ce que tu manges? -Une pastille pour la toux. Elle était dans mon sac. " Si l'on ne retrouve pas totalement la saveur particulière de La reine des lectrices, ce petit récit satirique et léger se savoure tout de même avec plaisir.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (125)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !