Chargement...
Chargement...

Une réédition attendue : les romans policiers du couple suédois Maj Sjöwall et Per Wahlöö

169_une-reedition-attendue-les-romans-policiers-du-couple-suedois-maj-sj-wall-et-per-wahl
Une actualité de Karine G.
Publié le 15/03/2016

sjowall.jpgSi en France Henning Mankell s'est imposé comme le maître du polar suédois, on sait moins qu'il eut un précurseur, ou plutôt deux : le couple Maj Sjöwall et Per Wahlöö - auteurs à quatre mains de la série policière mettant en scène l'inspecteur Martin Beck. Dix enquêtes sont parues entre 1965 et 1975, traduites initialement en français aux éditions Planète dans les années soixante-dix, l'intégrale a ensuite été publiée dans la collection de poche 10-18 - mais le tirage épuisé, impossible de les racheter, à moins de persécuter son bouquiniste ! Les éditions Rivages ont la bonne idée de les rééditer dans des traductions nouvelles, dans la collection Rivages/Noir. Quel plaisir de relire les deux premières aventures de Beck et son équipe Roseanna et L'homme qui partit en fumée ! (En attendant la suite...)

Mankell, qui signe justement la préface de Roseanna, rend un bel hommage à ses compatriotes : "J'ai lu Roseanna pratiquement dès sa sortie, en 1965. En rouvrant le livre aujourd'hui, je réalise que cette première lecture remonte à quarante ans et qu'à l'époque, je n'avais que dix-sept ans. ça semble incroyable. Combien de livres ai-je lus depuis ? Et pourquoi me souviens-je si bien de Roseanna ? J'avais trouvé le roman clair, limpide : une histoire convaincante, racontée de manière tout aussi convaincante. Aujourd'hui, cette première impression tient toujours (...) Le livre tient toujours la route : il est enlevé, son style est nerveux et l'intrigue, construite de main de maître (...) Cela fait maintenant bien longtemps que Per Wahlöo est mort. Maj Sjöwall a vieilli en même temps que moi et que toute une génération de lecteurs. Et je me retrouve à lire Roseanna un jour de décembre, quarante ans après sa sortie. J'en avais oublié une grande partie, bien entendu, mais le roman tient toujours magnifiquement la route. C'est très bien pensé, bien structuré. Il est évident que Sjöwall et Wahlöö avaient minutieusement préparé le terrain pour leur série en dix volumes sur la brigade criminelle de Stockholm, une série de fiction, mais inspirée par la réalité (...) Ils voulaient se servir du crime et des investigations policières comme d'un miroir de la société suédoise (...) Influencés et inspirés par l'Américain Ed McBain , ils ont exploré un vaste territoire dans lequel les romans policiers offraient un cadre à des histoires présentant un regard critique sur la société".

L'ambition affichée de Sjöwall et Wahlöo est d'épingler les failles du modèle suédois pour en dénoncer les perversions, rompant en cela avec leurs prédécesseurs influencés par le roman policier britannique. Avec eux, ce n'est plus l'énigme qui prédomine, ni la résolution du mystère, mais le contexte social et politique - ce qui deviendra ensuite monnaie courante dans le roman noir contemporain.

Ces désormais classiques du polar suédois sont donc : à découvrir, ou à redécouvrir !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !