Chargement...
Chargement...

Une vague de poésie

2585_une-vague-de-poesie
Une actualité de Emma Foucher
Publié le 19/03/2016

loti2.jpg"Une page de Loti est une aquarelle qui chante. Bien plus que Sisley, Claude Monet ou les Goncourt, Loti a été le grand impressionniste" (André Suarès). "Du vrai, du roulis et du rêve" disait de son côté Alphonse Daudet. Pêcheur d'Islande nous plonge dans la tumultueuse vie des marins bretons et de leur famille, dont la patience souvent est mise à l'épreuve quand il s'agit d'attendre des jours et des jours le retour d'un fils, d'un frère ou d'un mari. C'est avec l'élégance et la légèreté de son style que Loti raconte la magnifique histoire de Gaud Mével. Fille d'un ancien pêcheur enrichi, Gaud grandit dans le confort de la bourgeoisie parisienne. Exilée à Paris, elle revient vivre avec son père dans son pays natal de Paimpol. Naît alors dans son coeur une passion inaltérable et pure pour le grand et taciturne fils Gaos, Yann, un ours mal léché qui semble plus attiré par les flots de sa mer chérie plutôt que par les jeunes Paimpolaises. La timidité farouche du jeune homme et les propos mal assurés de Gaud semblent rendre leur amour impossible. Ce n'est qu'au bout de trois années que commencera à naitre dans le coeur de Yann l'étincelle d'un bonheur à venir. Mais ce roman est aussi et surtout un grand drame de la mer et l'une des expressions les plus abouties de ce thème éternel.  Loti y déploie une poésie majestueuse, puissante et saisissante de vérité pour dépeindre les conditions de vie de ces rudes pêcheurs nommés les "Islandais", l'âpre solitude des landes bretonnes et la présence fascinante et menaçante de la mer.

Chers amis lecteurs n'hésitez plus, plongez à votre tour dans le flot de l'aventure et laissez-vous emporter dans les roulis, le rêve et l'envoûtante poésie de ce grand roman marin.

Quitterie.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !