Chargement...
Chargement...

Vous avez dit massacre ?

11162_vous-avez-dit-massacre
Une actualité de Vincent
Publié le 08/04/2014

WILLOCKSVous avez dit massacre ?

Tim Willocks nous propose après La Religion un autre tour de force de 900 pages, d'une violence inouïe.

A Paris, en 1572, au coeur du massacre de la Saint- Barthélémy, Matthias Tannhauser, chevalier de l'ordre de Malte, grand pourfendeur, cherche à retrouver sa femme Carla, en instance d'accouchement.

Parmi les complots politiques et religieux en tous genres entre Catholiques et Protestants, ce trompe la mort, expert en armes, saura faire preuve, le cas échéant, d'une grande humanité.

Mais l'essence même de ce récit fleuve se trouve dans la description des scènes de corps à corps d'une cruauté hallucinante . Les têtes, les bras, les jambes sont tranchés, les ventres sont ouverts. On ressent quasiment l'odeur putride qui hante les rues de Paris à cette époque.

Pour autant, il n'oublie pas notre Histoire de France et nous démontre qu'une poignée d'irréductibles religieux, menée par le clan des Guise d'une part, et celui des Chatillon-Montmorency d'autre part, parviendra à établir une sauvage réaction populaire aboutissant à ce terrible enfer.

Il y a beaucoup d'amour dans ce roman, en particulier à travers les personnages féminins, très attachants.

Pas de temps mort dans ce récit épique, atroce, monumental, grandiose, très documenté, qui se déroule pendant un accès de haine extrême, de violence et de folie collective.

Tim Willocks, homme aux multiples facettes, a fait d'énormes recherches et a dû faire preuve d'une imagination fertile pour coller au plus près à la vérité historique.

Marchons dans les pas de ce guerrier hors norme, Matthias et "ses" douze enfants !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !