Chargement...
Chargement...

Wild, une femme sur le Chemin des crêtes du Pacifique

12649_wild-une-femme-sur-le-chemin-des-cretes-du-pacifique
Une actualité de Anaïs
Publié le 29/03/2016
wildVous aimez les récits de voyages ? Votre vie est un désastre et vous pensez secrètement à tout plaquer pour vivre une aventure extraordinaire en solitaire ? Alors emmenez avec vous Wild! L'auteure, Cheryl Strayed -désormais journaliste- signe un récit intime sur son expérience de marcheuse. Cheryl a 26 ans lorsqu'elle décide de prendre la route et du PCT (Pacific Crest Trail) : "Une terre que je ne connaissais pas mais qui avait toujours existé, et où le chagrin, la confusion, la peur et l'espoir avaient fini par me conduire. Une terre où je comptais devenir la femme que je voulais être, et retrouver la petite fille que j'avais été. Une bande de terre de soixante centimètres de large sur quatre mille deux cent quatre-vingts kilomètres de long". Cheryl vit dans les ténèbres depuis la mort de sa mère et son divorce -oui, elle s'était mariée très jeune-. Elle fait des petits boulots, vit à droite et à gauche, et commence à "mal tourner". Depuis plusieurs mois, après avoir découvert le PCT dans un livre, elle économise et s'achète régulièrement du matériel de randonnée. C'est ainsi qu'elle crée "Monster" : son sac à dos, tellement énorme qu'elle lui offre ce sobriquet édifiant. La liste de son équipement tient sur une page et demie, lisez plutôt : "un sac de compression bleu  cheryl renfermant quelques vêtements - un caleçon en polaire, une chemise thermique à manches longues, un épais gilet en polaire avec capuche [ ... ]. Un sac de couchage et une chaise de camping qui se démontait pour former un sommier, une lampe frontale de mineur et cinq tendeurs. Un purificateur d'eau et un petit réchaud télescopique, une grande bouteille d'essence en aluminium, un petit briquet rose[ ... ]."  Elle emmène avec elle quelques livres qu'elle chéri, dont elle brûlera les pages au fur et à mesure de sa marche afin de s'alléger, et des carnets pour d'écrire. La veille de son départ, dans un Motel, Cheryl tente, en vain, d'accrocher Monster à son dos. Elle y parviendra en s'accrochant à tout ce qui l'entoure. A ce moment de la lecture, on se dit "mais dans quoi cette fille-qui a emmené de l'après-shampoing-  s'est-elle embarquée?". Et pourtant, Cheryl avance. Lentement. Elle n'est pas entraînée, son sac fait la moitié de son poids, elle sait à peine lire une carte. Mais ses rencontres et surtout, l'énergie du désespoir, la maintiennent. Cheryl se dépasse et s'endurci, elle passe du désert aux montagnes, apprend à se servir d'un piolet, et a accepter l'aide des autres. Wild a été écrit dix sept ans après cette aventure. Cheryl s'est servie de ses carnets pour construire ce livre mêlant récit de voyage et récit intime, sa quête spirituelle. Une voix féminine à ajouter au paysage des écrivains-voyageurs! A noter que Wild a été adapté au cinéma avec Reese Witherspoon et sortira en mars 2015 : http://youtu.be/tn2-GSqPyl0

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !