Chargement...
Chargement...

Enfance de Nathalie Sarraute

no_media
Une actualité de Administrateur
Publié le 26/05/2015
Ce roman autobiographique nous plonge dans les souvenirs de l’auteure. Nathalie Sarraute nous entraine au début du XXème siècle, dans l’univers de son enfance, imprégné de la culture française et de la culture russe, nous faisant voyager avec elle dans le temps, et de Paris à Saint-Pétersbourg. L’auteure évoque les souvenirs qu’elle a de cette époque en faisant preuve d’une authenticité marquante. En effet, elle ne relate pas uniquement des souvenirs factuels mais porte davantage son attention sur des sentiments et des émotions ressentis au cours de son enfance. L’adulte qu’elle est devenue parvient à trouver les mots qu’il manquait à l’enfant de l’époque pour définir ces sentiments et ces pensées. Cette recherche soignée et l’attention portée aux mots démontrent la volonté de l’auteure de porter un regard critique sur cette époque de sa vie, et notamment sur ses parents. Les réminiscences de l’auteure sont relatées sous forme de dialogue, entre l’adulte qu’elle est au moment de l’écriture du roman et son inconscient. Cet échange l’aide à clarifier les émotions qu’elle a ressenties au cours de son enfance, l’incite à chercher au fond de son âme et de son cœur des détails pour faire renaitre les sentiments d’autrefois. Cette autre voix remet également en question certaines de ses pensées, toujours dans un but d’authenticité. Enfance est en fait un monde d’enfant exploré par l’auteure devenue adulte, désormais capable de trouver les mots adéquats pour décrire des sensations propres aux enfants, parfois insaisissables. On assiste également à la passion naissante de l’auteure pour la littérature et l’écriture : elle fait preuve d’audace et ose par exemple la lecture de livres d’aventure, désapprouvés alors par son père. Le roman dépeint la façon dont un enfant peut apprendre à aimer les mots, à les manier et à s’en servir peu à peu pour décrire le monde qui l’entoure. Cet amour que l’auteure, enfant, avait déjà pour le mot est retranscrit dans la joie que l’adulte ressent en trouvant les mots justes et adaptés pour décrire ses souvenirs d’enfance Au fur et à mesure de notre lecture, les souvenirs évoqués par Nathalie Sarraute nous plongent dans une introspection personnelle qui fait renaitre en nous certaines émotions et pensées de notre enfance. C’est comme si l’auteure nous invitait à notre tour à nous pencher sur les souvenirs de notre enfance, avec la faculté d’y porter un regard d’adulte. Par ailleurs, le roman rappelle comment un enfant peut percevoir le monde et les adultes et quelles interrogations ces derniers peuvent susciter en lui. En somme, cette plongée au cœur de l’enfance de Nathalie Sarraute est très prenante car elle nous transporte à la fois dans l’univers de l’auteure que nous découvrons et dans celui de notre propre enfance que nous redécouvrons. Ce roman est l’occasion d’un voyage agréable, sincère et inattendu dans les souvenirs de l’enfance, au fil d’une écriture juste et pleine de finesse. Julie ROSZAK