Chargement...
Chargement...

Les étranges talents de Flavia de Luce

Kedge.jpg
Les étranges talents de Flavia de Luce - Alan Bradley
Publié le 05/04/2017
Découvrez les chroniques des participants au concours Kedge Jette l'encre - édition 2017

Vous souvenez-vous des soirées passées à feuilleter un roman policier sans faire la moindre pause, résistant vaillamment à la fatigue ? Le sentiment d’exaltation à l’idée de voir se résoudre au fil des pages un mystère si trépidant qu’on ne repose le livre qu’une fois terminé ? Ce sont ces exactes sensations que nous procurent le roman d’Alan Bradley « Les étranges talents de Flavia de Luce ». En effet, l’auteur nous entraine, avec brio, dans un univers désuet et charmant à souhait, sur les traces d’un mystérieux assassin.

 

Tout commence le jour où Flavia, petite fille très dégourdie pour son âge, trouve un homme mourant au milieu du potager du manoir familial. Dans un dernier souffle, il prononce cette expression latine : « Vale ! ». Cet événement inattendu intervient quelques temps après la découverte sur le perron d’un martin-pêcheur mort, un timbre-poste fiché dans son bec. Cela fait beaucoup de coïncidences macabres et, sans plus attendre, Flavia décide de mener l’enquête. Il faut dire que la curiosité de la petite fille va de pair avec son ingéniosité. Passionnée de chimie, c’est également une occasion unique pour elle d’utiliser son laboratoire expérimental, installé dans l’une des ailes du manoir, à d’autres fins que celles de se venger de ses deux sœurs tyranniques.

 

Accompagnée de sa fidèle bicyclette Gladys et soutenue par le très peu loquace Dogger, homme à tout faire des de Luce, Flavia part à la recherche d’indices et cherche tout d’abord à en savoir plus sur ce mystérieux étranger, qui a osé rendre l’âme sur les pieds de concombres familiaux. Elle comprend alors très vite que ce mystère est intimement lié au passé de son propre père, philatéliste convaincu. Lorsque celui-ci est arrêté pour meurtre, Flavia redouble d’efforts et d’intelligence pour dénouer cette intrigue et prouver à l’inspecteur Hewitt, chargé de l’enquête, qu’elle n’est pas une petite fille ordinaire. Nous la suivons donc au fil de ses déductions et découvrons avec elle que certaines personnes ont des secrets bien gardés…

 

L’écriture, fluide, fait parfois penser à la plume d’Agatha Christie et nous propulse directement aux côtés de Flavia, à assembler les pièces du puzzle, à grand renfort d’éprouvettes et de béchers. Le suspense est présent jusqu’au bout et les rebondissements ne manquent pas, ce qui assure un très bon moment de lecture aux amateurs du genre et l’irrésistible envie de s’attaquer aux tomes suivants !