Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (5e édition – billet n°2)

725_les-lyceens-ecrivent-aussi-5e-edition-billet-n-2
Une actualité de Marilyn
Publié le 06/11/2013
Billet  portant sur Un Secret de Philippe Grimbert Un secret est une œuvre écrite par Philippe Grimbert éditée en 2004. Une adaptation cinématographique a été réalisée par Claude Miller. Ce livre est une œuvre autobiographique ce qui nous permet, nous lecteurs de pouvoir rentrer dans l'intimité de l'auteur. Partager le temps d'une lecture son univers, ses émotions, assister à sa construction identitaire... Mais notamment et le plus important le suivre dans sa quête du fameux secret. Pourquoi « Un secret » et non « le secret » ? Peut-être pour marquer le caractère universel de ce qui nous est narré : un secret de famille, un évènement (et dans ce cas toute une période de l’histoire familiale) que l’on tait par honte, par protection, par malaise et c’est cette inconnue qui va finalement forger la personnalité de l’auteur en creux, dans le mal-être et le doute et déterminer la nature de ses relations avec ses parents lourdes d’incompréhension, voire de déception. Depuis tout petit, Philippe sent qu’on lui cache quelque chose, longtemps il va vivre avec ce secret qu’il ignore mais auquel inconsciemment il donne forme en l’incarnant dans un double imaginaire, exacte réplique inversée de ce qu’il est : un frère plus grand, plus fort, digne fils de son père lui-même athlétique. Ce frère imaginaire ne l’est pas tant que cela. Ce n'est qu'à l'âge de quinze ans, qu'il va le découvrir grâce à l'amie de famille, Louise. Elle va lui dévoiler l’histoire familiale, une histoire placée sous le signe de la tragédie historique que fut la seconde guerre mondiale et la déportation des juifs mais aussi sous celui d’un drame passionnel, celui que connut son père avec sa première épouse et qui eut pour première victime leur fils, ce demi-frère donc qui hanta pendant si longtemps les nuits et les jours de Philippe. En dire plus reviendrait à dévoiler le secret et enlever un des principaux intérêts de cette intrigue qui captive le lecteur du début à la fin de sa lecture. Ce livre, simple, facile à lire, peut nous émouvoir jusqu’aux larmes. Je trouve de plus l’auteur courageux car il se met à nu et nous dévoile l’histoire intime de sa famille, il lève un interdit, celui qui entoure tout secret, acte à la fois dangereux mais aussi salutaire pour la construction de son être mais aussi pour la qualité de ses relations avec ses proches, son père notamment qu’il pourra consoler lorsque ce dernier s’effondrera à la mort de son chien en lui disant qu’il n’était pas plus responsable de celle-ci que de celle de son premier fils… Livre évoquant la grande histoire nationale et la petite histoire privée, il nous parle aussi de nous, des relations humaines, des non-dits et de tous ses secrets de famille qui empoisonnent des vies allant jusqu’à les détruire en sourdine. Le geste même d’écrire ce livre est un exemple à suivre. Billet de Sonia Bourial étudiante en B.T.S. Assurance première année              

Bibliographie