Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (5e édition – billet n°5)

738_les-lyceens-ecrivent-aussi-5e-edition-billet-n-5
Une actualité de Marilyn
Publié le 06/11/2013
Billet portant sur No et Moi de Delphine de Vigan Delphine de Vigan est une romancière française qui aime parler des thèmes de la société. Dans ce roman  No et Moi, elle raconte l’histoire d’une jeune fille, Lou, de 13 ans, surdouée et déjà élève de seconde. Cette jeune fille doit préparer un exposé sur les sans-abris, au fil de ses recherches elle rencontre une jeune fille, SDF de 18 ans qui s’appelle No. Elles vont se lier d’amitié. Une fois l’exposé terminé, Lou va vouloir rester en contact avec No et tenter de la faire entrer dans sa vie. Lou décide alors de donner un toit et une famille à No en l’accueillant chez elle. Ceci va chambouler la vie des personnages. C’est une belle histoire car c’est un livre qui témoigne d’une belle amitié entre deux adolescentes complètement différentes. C’est une histoire qui évoque la solitude. Tout d’abord la solitude radicale de No qui est une SDF rejetée par une mère négligente et un père inconnu, la solitude aussi de Lou qui, elle, préfère passer son temps libre hors de chez elle, à la gare par exemple où elle analyse le comportement des personnes, ce qui lui permet de ne pas se confronter à sa mère dépressive depuis la mort de sa petite sœur Thaïs ni à son père décevant qui vit comme si tout allait bien au sein de leur foyer. Enfin il y a aussi la solitude de Lucas, l’ami de No dont elle est secrètement amoureuse, qui vit seul depuis le divorce de ses parents qui ont tous les deux refait leur vie. Ces adolescents sont victimes du manque d’affection de parents démissionnaires accaparés par leur problématique personnelle. J’ai bien aimé ce livre car Delphine de Vigan a réussi à faire passer un message dans une histoire belle et simple qui est que les apparences sont trompeuses et qu’il ne faut pas juger les personnes sur leur seul aspect extérieur. Cela nous amène à réfléchir à notre relation avec l’autre et, en particulier, les S.D.F. que l’on plaint tout en les fuyant souvent. Pour autant, l’auteur ne glisse pas vers la facilité, rien n’est simple et la bonne volonté ne suffit pas toujours à résoudre les problèmes. Ce livre peut être destiné à tout le monde autant aux adultes qu’aux jeunes qui peuvent se reconnaître dans les personnages. Celui de Lou, notamment, est particulièrement et attachant car c’est une jeune fille paumée, perdue, qui va trouver une raison d’être dans le combat qu’elle mène pour « sauver » No et qui, finalement, va être sauvée à son tour par No… Vraiment, j’ai bien aimé ce livre et je le recommande. Billet de Juliette Fauré, étudiante en B.T.S. Assurance première année

Bibliographie