Chargement...
Chargement...

SORTIR AVEC AUSONE DU 11 AU 17 JANVIER

1006_sortir-avec-ausone-du-11-au-17-janvier
Une actualité de AUSONE
Publié le 11/01/2016

De la peinture donc, avec Cour Mably, une rétrospective Yahne Le Toumelin et à la galerie Guyenne Art Gascogne les Figurations libres de Philippe de Latour ; de la musique contemporaine par l’ensemble de musique de chambre Proxima centauri à la Manufacture Atlantique ; et au Glob théâtre, les premières représentations Des Territoires (nous sifflerons la marseillaise).

Pour éclairer cette semaine pluvieuse, commençons par la rétrospective inédite de Yahne Le Toumelin, une artiste peintre importante de l’art moderne français. Née en 1923, elle a eu une vie étonnante portée par la peinture. Connue notamment dans le courant de l’abstraction lyrique, comme Soulages ou Zao Wou Ki, des artistes avec qui la peintre a d’ailleurs beaucoup échangé, elle eut l’honneur d’une préface d’André Breton au catalogue d’une de ses premières expositions parisiennes, dans laquelle il évoquait la lumière intérieure de l’artiste… Il n’aurait pas été surpris qu’elle choisisse ensuite un chemin spirituel, continuant à peindre et devenant nonne bouddhiste. Son fils, le philosophe et moine bouddhiste Mathieu Ricard, écrit au sujet de ces peintures : « Leurs transparences lumineuses m'ont si souvent emmené dans des voyages sans fin au-delà des frontières de la réalité solide. » Une exposition à voir Cour Mably, à Bordeaux, jusqu’au 20 janvier 2016.

© DR © DR

¡ Écouter Voir ! Ainsi nous invite Proxima Centauri. Fondé à Bordeaux par Marie-Bernadette Charrier et Christophe Havel, l’ensemble de musique de chambre le plus dans l’air du temps et dont la renommée a depuis longtemps dépassé les frontières de l’Aquitaine, développe un répertoire original. Collaboration avec de nombreux compositeurs, nouvelles technologies et création artistique au cœur de leur travail. Proxima Centauri prend aussi le temps d’initier son public à la musique contemporaine. Deux rendez-vous proposés, à partir de 6 ans, les 12 et 14 à 14h, à la Manufacture Atlantique : pour apprécier ou découvrir.

Photo © Pierre Planchenault Photo © Pierre Planchenault

La pépinière théâtrale du Soleil bleu (un partenariat de la compagnie de Laurent Laffargue et du Glob Théâtre) a accompagné la création de la pièce Des territoires écrite et mise en scène par Baptiste Amann. Sous-titré nous sifflerons la marseillaise, ce texte est le premier d’une trilogie. Des Territoires se présente comme une fable qui aurait pour contexte ce grondement (« Entendez-vous dans les campagnes… ») qui, d’après l’auteur, mènera inévitablement au soulèvement : a quoi ressemblera alors la prochaine révolution ? Le principe de chacune des trois pièces se construit autour d’une situation contemporaine qui se trouve soudain traversée d’un anachronisme. Dans Des Territoires, quatre frères et sœurs sont réunis, à la mort de leurs parents, dans le pavillon témoin d’une résidence HLM. Ils y ont passé toute leur enfance et les souvenirs rejaillissent. Mais pas seulement : les ossements d’un corps humain aussi, celui du marquis de Condorcet, dont la dépouille n’avait encore jamais été retrouvée. À partir de là, l’héritage n’est plus le même…Première représentation le 12 janvier au Glob Théâtre.

© DR © DR

Figurations libres à la galerie Guyenne Art GascognePhilippe de Latour y présente pour la première fois plus d’une quarantaine de toiles. Sa peinture, « sans programmes ni projets », donne à voir une poésie du dedans, gouvernée par l’énergie et l’intuition. Ce langage abstrait, de formes, de signes et de taches, vient d’un geste expressif : dans l’oeuvre de Philippe de Latour, le mouvement est partout. Le lancement de la première séquence de l’exposition se fera en présence de l’artiste ce samedi 16 janvier 2016 à 17h.

Philippe-de-Latour-Sans-titre-40-X-40-cm