Chargement...
Chargement...

SORTIR AVEC AUSONE DU 19 AU 25 OCTOBRE

893_sortir-avec-ausone-du-19-au-25-octobre
Une actualité de AUSONE
Publié le 19/10/2015

La sélection de la semaine se compose comme un inventaire stimulant pour le corps, et l’esprit… et la voix. Des grand-mères coréennes qui dansent joyeusement, c’est le Dancing Grandmothers  réjouissant de la chorégraphe Eun-Me Ahn présenté au Carré à Saint-Médard-en-Jalles ; un grand maître de ballet du 19ème siècle à l’honneur, Marius Petipa célébré par un colloque international et une soirée de gala au Grand-théâtre ; l’incroyable théâtre de L’Encyclopédie de la parole, et sa Suite n°2 jouée au TNBA ; et une toute jeune fille irlandaise qui chante sur un bateau… SOAK en concert à l’I-boat.

Le spectacle Dancing Grandmothers se résume dans cette phrase de la chorégraphe Eun_Me Ahn. Elle a cherché à « restaurer ce que la danse signifiait pour les Coréens autrefois : se libérer des contraintes de la vie ». Au cours d’un voyage de recherche qu’elle a effectué dans son pays, elle a filmé des femmes âgées de 60 à 90 ans à qui elle a demandé de danser sur des musiques de leur jeunesse. C’est devenu cette pièce étonnante, pour 9 jeunes danseurs et 12 dancing grand-mères, débordante de cette énergie libératrice et joyeuse. Avec sa maîtrise du délire et son sens théâtral, Eun_Me Ahn, considérée comme une « chorégraphe excentrique », est aussi surnommée la « Pina Bausch de Séoul ». Son spectacle, inscrit dans la programmation Novart, a été présenté au festival d’Automne à Paris, et ceux qui l’ont vu ont rapporté que ce fut « une incroyable fiesta débordante de bonne humeur ». À Saint-Médard-en-Jalles, au CARRÉ, deux soirées : les 21 et 22 octobre. https://vimeo.com/110495829 Placée sous le patronage de la Commission nationale française de l’UNESCO, l’université Bordeaux Montaigne et l’Opéra national de Bordeaux rendent conjoitement un hommage original à Marius Petipa, danseur dans la troupe de ballet du Grand-Théâtre de Bordeaux en 1843, mais surtout connu pour sa carrière de maître de ballet à St-Pétersbourg. Ce colloque international, ouvert au public, le premier à célébrer la mémoire du célèbre chorégraphe, sera assorti, illustré pourrait-on dire, d’une soirée de Gala. Dirigées par Charles Jude, les étoiles et le corps de ballet de l’Opéra national de Bordeaux présenteront certaines de ses créations et variations qui font référence dans l’histoire de la danse. Le Colloque « Marius Petipa, de Bordeaux à Saint-Pétersbourg » se déroulera au Grand-Théâtre de Bordeaux, avec la participation de 28 spécialistes venus de 8 pays, les 21, 22, 23 Octobre. La soirée du 22 octobre sera consacrée au Spectacle de gala. > Plus d’information et les inscriptions sur le site de la MSHA : www.msha.fr/petipa https://www.youtube.com/watch?v=G8NcEHv4qNs À l’écoute du premier album Before We Forgot How to Dream de Soak, Bridie Monds-Watson de son vrai nom, il se passe indéniablement quelque chose d’envoûtant : Soak devient révélation et phénomène dans la presse spécialisée. Cette toute jeune auteur-interprète irlandaise, elle n’a pas vingt ans, chantera de sa voix au timbre fragile ses ballades adolescentes, à l’I-Boat le vendredi 23 octobre. https://www.youtube.com/watch?time_continue=125&v=VgaRm9j8SQI Suite n°2, la nouvelle conception de l’Encyclopédie de la parole, s’inscrit dans leur cycle Suites Chorales, dont le principe premier repose sur la reproduction vocale d’enregistrements variés. Dans cette nouvelle composition (après Suite n°1 ABC), toutes les paroles dites sur scène, ont été prononcées un jour. Enregistrées, collectées, elles ont existé, dans un contexte précis. Elles auraient pû disparaître dans le bruit du monde si elles n’étaient pas à nouveau entendues. Mais, ici, elles ne sont pas simplement redites : elles surgissent. Le quintet d’interprètes, adroits et joueurs, donne au langage toute sa force, à tel point que le metteur en scène Joris Lacoste voit cette Suite n°2 comme un théâtre d’actions, qui ne serait que parlé, avec un enchaînement « de déclarations d’amour ou de guerre, de ruptures, de verdicts, de menaces, d’encouragements, d’exhortations, de prières, de crises de toute sorte… ». Le spectacle, dans la programmation Novart 2015, est joué au TnBA, du mercredi 21 au vendredi 23 octobre. photo-suiten2-2