Chargement...
Chargement...

SORTIR AVEC AUSONE DU 4 AU 10 JANVIER

999_sortir-avec-ausone-du-4-au-10-janvier
Une actualité de AUSONE
Publié le 04/01/2016

Commençons par écouter une conférence de l’artiste Muriel Rodolosse à l’Institut Culturel Bernard Magrez ; puis suivons au TnBA la nouvelle folie théâtrale du Collectif Crypsum Ils vécurent tous horriblement et eurent beaucoup de tourments ; ensuite il s’agira de danse et du Voyage I, II, III de Shorab Chitan au Casino Barrière. Et enfin, au Pin Galant, , nous irons voir Tempus fugit ?, la Ballade sur le chemin perdu du Cirque Plume.

Actuellement, et jusqu’au 6 mars 2016, au Château Labottière, l’Institut culturel Bernard Magrez présente dans le cadre de l’Exposition d’automne, « Peintres femmes » : cinq visions différentes de la peinture contemporaine, présentées avec l’aide de la Fondation Cartier. Au côté de Claire Tabouret, Marion Bataillard, Li Chevalier et Leslie Wayne, on peut y apprécier les œuvres de Muriel Rodolosse. Partant de l’idée que derrière ce que l’on regarde se cache l’autre face du monde, elle renverse notre vision. Elle peint, de l’autre côté du support qu’elle s’est choisi, le Plexiglas. Aller, venir, se retourner, explorer, s’immiscer : sa peinture incite le spectateur au déplacement. Son travail, comme une « autopsie permanente de l’acte de peindre » en fera une passionnante invitée de ce premier Mardi Culturel du cycle des conférences 2016 de l’Institut Bernard Magrez, le 5 janvier, à 19h30.

photo M rodolosse © M. Rodolosse  

Ils vécurent tous horriblement et eurent beaucoup de tourments… Titre parfait pour conte de fée tragique. Le Collectif Crypsum présente son adaptation théâtrale de Petite sœur, mon amour, texte incroyable de l’auteure américaine Joyce Carol Oates qui relate un fait divers horrible : le meurtre d’une fillette de 6 ans et demi, à peine élue « Little Miss Colorado », le soir de Noël 1996. Le narrateur, surnommé le survivant, est le fils de cette famille devenue tristement célèbre. Il ne peut s’empêcher de regarder en boucle les images du triomphe du prodige précoce qu’était sa petite soeur. Il a besoin inlassablement de « raconter son histoire pour tenter de comprendre, de mettre des mots d’adulte sur des souvenirs d’enfance, et surtout de résoudre cette affaire pour enfin s’en libérer ». Avec les Crypsum sur scène, nous entrons dans les coulisses d’une famille détruite par sa propre vanité, ou dans la folie de chacun. À moins que ce ne soit les deux à la fois … Première représentation au TnBA le jeudi 7 janvier.

© Jack Aiello © Jack Aiello Pour célébrer ses trente ans de succès et son dixième spectacle, le cirque Plume nous emmène dans une Ballade sur le chemin perdu. Tempus fugit ? Oui, sans doute, nos vies passent vite, mais avec la troupe de Plume nous perdons complètement la notion du temps, embarqués avec eux dans un espace poétique, tonique, onirique. Un piano à queue valse dans les airs, des bulles de verre jouent de la musique, un violoniste s’envole, jongleries et acrobaties toujours en symbiose avec les musiciens. Et puis, cet étrange ballon rouge qui ne quitte pas le décor : est-ce un soleil couchant ou un nez de clown ?

« Le spectacle du Cirque Plume est fait par des vivants pour des vivants : il est joyeux, coloré, profond, poétique, sale, brouillon, extrêmement précis ». C’est le metteur en scène Bernard Kudlak et directeur artistique, qui l’écrit dans son Abécédaire du Cirque Plume.

Cette semaine, trois représentations au Pin Galant : vendredi 8 & samedi 9 à 20h30, dimanche 10 à 16h.

© DR © DR

Trois voyages, faits d’inspirations et de recherches : découvrir le monde et tracer son propre périple intérieur… Ainsi, le danseur et chorégraphe Sohrâb Chitan, ancien élève de l’école de danse de Maurice Béjart et créateur de la Compagnie TIMEless Ballet, danse littéralement sa quête initiatique, existentielle, et ses émotions. Il s’accompagne de textes et de voix, d’images et d’objets métaphoriques : un masque, un voile rouge.Tout se mêle en lui et sur scène : Matnawi de Djalâl-od-Dîn-Rûmi, l’Iran, le désert algérien, Arthur Rimbaud, le massacre de Sabra et Chatila, Martha Graham, le faune de Nijinsky, une Nocturne de Chopin…

Voyage I, II, III, un spectacle présenté vendredi 8 janvier au Casino Barrière.

Flyers-Barrie_re1p