Chargement...
Chargement...

Des saumons dans le désert

1233_des-saumons-dans-le-desert
Une actualité de Gwénaël Rocher
Publié le 16/03/2016

torday.jpgEn lisant Partie de pêche au Yemen de Paul Torday, on se dit que, décidément, l'imagination de certains romanciers est sans limite. Le sujet est aussi simple que délirant : un cheik yéménite veut s'offrir une rivière climatisée en plein désert pour pouvoir s'adonner à la pêche au saumon. Tout de suite, le lecteur a de quoi s'inquiéter. "Un livre sur la pêche au saumon au Yemen ? Et pourquoi pas  Partie de flipper en Amazonie ou Strike sur la banquise ?" Si la présentation de ce roman vous inspire ce genre d'a priori, vous aurez alors toutes les chances d'être très agréablement surpris. Car, malgré les pages parfois très techniques sur l'implantation du saumon et l'art et la manière de le pêcher susceptibles d'intéresser les plus férus ou les insomniaques familiers de certains programmes télé très tardifs, ce roman est avant tout un torrent de drôlerie et d'originalité.

Le Projet Saumon - ou la "mission impossible" - est confié au Dr Alfred Jones, un scientifique britannique qui pourrait être un proche cousin du Wilt de Tom Sharpe. Malgré sa réticence, les hautes sphères politiques lui font comprendre qu'il en va de l'intérêt de son pays, histoire de montrer par une habile campagne de communication que les Britanniques ne se contentent pas d'envoyer des missiles au Moyen-Orient. Et puis le cheik yéménite, que l'on soupçonne un brin frappadingue, n'en est pas moins un homme immensément riche, n'hésitant pas à engloutir des millions dans ce projet.

Ce roman doux-amer se démarque par le dynamisme de sa construction des autres comédies british pince-sans-rire. En effet, la trame narrative évolue grâce au journal intime du Dr Jones, aux mails et lettres échangés, aux rapports d'enquêtes, aux différents entretiens et à bien d'autres procédés qui s'enchaînent sur un rythme haletant. Il ne fait aucun doute que, à votre tour, vous mordrez à l'hameçon.

A noter, pour finir, que ce roman fait également partie de l'opération lancée par 10/18 "Vous serez conquis ou remboursé". Nous avions déjà évoqué cette initiative originale et pour le moins audacieuse sur notre blog  du 10 avril 2009 consacré à Torturez l'artiste ! de Joey Goebel. Grâce à ce procédé, ce roman a pu bénéficier d'un succès mérité qu'il n'a pas eu lors de sa sortie en grand format. Parions que Partie de pêche au Yemen connaîtra la même fortune.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !