Chargement...
Chargement...

Lorca ou La Sublime Mélancolie

1113_lorca-ou-la-sublime-melancolie
Une actualité de Véronique M.
Publié le 16/03/2016
lorca.jpeg

 

 

 

 

 

Vient de paraître aux éditions Aden une monumentale biographie sur Federico Garcia Lorca - près de deux mille pages ! -  l'occasion pour nous de consacrer une vitrine au poète espagnol. Saluons au passage le beau travail qui se fait sous la couverture bleue pâle de la collection Le Cercle des Poètes disparus, qui compte déjà à son catalogue les biographies de William Buter Yeats, Pierre Jean Jouve , John Keats, André Dhôtel, Gérard de Nerval, René Char, Victor Segalen, Léopold Sédar Senghor, Ossip Mandelstam etc... Signé par Jocelyne Aubé-Bourligueux, agrégée d'espagnol et auteur d'une thèse sur Garcia Lorca, ce gros pavé est une somme qui se dévore - en France, la dernière biographie sur le poète, qui avait été publiée en 1990., commençait à dater. En quatrième de couverture se lit le destin résumé d'une étoile filante :

"Quelque part, sous une stèle plantée parmi les oliviers, au fond d'une fosse commune comme il en existe des centaines d'autres, héritage de la période noire du franquisme qui s'est abattue sur l'Espagne, gît le corps du pianiste, compositeur, peintre, dramaturge, mais surtout d'un des plus grands poètes du XXe siècle, Federico Garcia Lorca, né le 5 juin 1898 à Fuente Vaqueros, fusillé au petit matin du 19 août 1936 à Viznar, un petit village près de Grenade".

A côté de la biographie, nous plaçons les deux tomes de la collection de La Pléiade consacrés à Lorca - un volume pour l'oeuvre poétique, l'autre pour le théâtre. Les livres de poche ne sont pas en reste puisque dans la collection Poésie Gallimard on trouve quatre recueils poétiques dont les célèbres Chansons, Poèmes du Cante Jondo, Romancero gitan, Sonnets de l'amour obscur, Chant funèbre pour I. S. Mejias, Poète à New York... Les principales pièces de théâtre sont publiées en Folio :  Noces de sang, La Maison de Bernarda Alba, Mariana Pineda, La Savetière prodigieuse...  Dans la très jolie Petite Collection Allia on peut se procurer les Complaintes gitanes (autre traduction du Romancero gitan) et le Jeu et théorie du duende en bilingue français-espagnol.  La superbe traduction de Claude Esteban est disponible en grand format dans la collection Aubier bilingue  qui réunit le Romancero gitan et le Poème du Chant Profond. Des livres en version originale, principalement chez Catedra, viennent compléter ce tour d'horizon. Le portrait dessiné du poète qui illustre notre affiche est tiré du recueil Romancero gitan paru l'an dernier en Points poésie, et nous avons choisi quatre vers sur Cordoue, représentatifs de l'univers de Lorca. Petite touche finale avec l'ouvrage Mon Espagne/Or et Ciel, que nous avions évoqué sur ce blog en octobre dernier, autobiographie intellectuelle de Florence Delay à l'occasion de sa conférence donnée à l'Institut Cervantès de Bordeaux. L'académicienne y relate au début l'origine de sa passion pour cette terre élective, quand un jour René Char lui mit entre les mains un recueil de... Lorca ! Les pages qu'elle consacre au poète sont magnifiques.

Il faut savoir qu'après sa mort, Franco interdira ses oeuvres jusqu'en 1953. Ne nous privons donc plus aujourd'hui du plaisir de lire et de relire Lorca, et de rêver avec lui sur les lunes d'Andalousie, parmi les citronniers, les figuiers, les oliviers, sous les étoiles, en écoutant résonner les guitares gitanes, avant de s'endormir au bord du fleuve Guadalquivir...

 

lorcabio.jpg

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !