Chargement...
Chargement...

La noce d’Anna

kedge.png
Publié le 13/05/2019
La noce d’Anna de Nathacha Appanah
La noce d’Anna, c’est le moment pour sa maman, de se rappeler, de nous conter sa vie.
La sienne et celle de sa fille, si sage, si lisse. Sa fille qui aime les chiffres, pendant que sa maman écrit des livres. Sa fille tout en convenance, sa maman si exubérante. Une petite fille raisonnable face à une maman intrépide. Si différentes et pourtant si proches.
La noce d’Anna c’est une histoire d’amour entre une mère et une fille, de baisers envoyés et attrapés au vol.
C’est le moment que choisit cette maman pour se rappeler, se souvenir, de son histoire d’amour. C’est le moment qu’elle choisit pour enfin raconter à sa fille sa propre histoire et la sienne par la même occasion.

La noce d’Anna c’est une histoire d’amour maternel, d’amour charnel, d’amitié, de maladie, de deuil. C’est une description poignante de la vie.
Les mots sont précieusement choisis et dansent devant nos yeux.
Ils nous guident pas à pas, dans cet amour si beau, si grand, si bref. Cette liaison passionnée à l’âge de vingt ans. Ce dos remplie d’étoiles. On comprend à travers ces phrases si douces, que l’amour existe qu’il se reconnait par un mélange de quiétude, de sérénité, de douceur mêlée à de la passion.
Les mots nous laissent face à cette maternité qui s’impose. Ils nous racontent ses espoirs, l’angoisse face à l’enfant qui grandit et prend de la distance. On perçoit l’amour si grand d’une mère, l’émerveillement d’avoir mis au monde un petit être si parfait et soudain le désarroi face à la distance qu’impose l’adolescence.
Les mots dansent, se transforment, et ce ne sont plus des phrases que nous lisons, mais des émotions que nous ressentons.
Ce livre se lit d’une traite. Il raisonne en nous pendant longtemps.

Bibliographie