Chargement...
Chargement...

Le rêve dans le Pavillon Rouge

Kedge.jpg
Le rêve dans le Pavillon Rouge - Cao XueQin
Publié le 05/04/2017
Découvrez les chroniques des participants au concours Kedge Jette l'encre - édition 2017

« Le Rêve dans le Pavillon Rouge » est un livre qui m’a touché dès la première lecture et fait partie des quatre grands romans classiques Chinois. Il raconte la prospérité puis la décadence d'une puissante famille Chinoise sous la dynastie Qing.

Dans le premier récit, l’auteur Cao XueQin écrivit un poème :

     Des propos insensés comblant des fascicules !

     Des pleurs amers, souvent, plein le creux de la main !

     Chacun de s’écrier : « L’auteur est ridicule ! »

     Mais qui saura gouter le suc qu’il dissimule ?

 Comme tous les génies méconnus, il vit dans des conditions déplorables mais il a consacré toute sa vie à la rédaction de ce livre en subissant la faim, la pauvreté et l’incompréhension des esprits ordinaires. Je suis émue par son expérience. Chaque fois, quand la pureté intérieure a été remplacé par l’impatience et la déception de la vie ,je vais penser à lui, comme disait Balzac, l’homme qui sait réfléchir est celui qui a la force illimitée. Pour que je puisse aller de l’avant ou nager vers l’immensité, la sincérité ne doit pas s’estomper.

Dans le livre, les deux personnages principaux sont nommés par le jade, Jia Jade magique et Lin Jade sombre. Peut-être, il est méconnu par les lecteurs français mais cette pierre précieuse occupe une place cruciale dans la culture chinoise. A travers ce livre, je peux mieux comprendre la signification du jade dans la culture et l’histoire de mon pays. Le jade est une pierre tenace et translucide formée dans des conditions complexes qui inspire la magie, la divinité, la sainteté, en Chine antique, qui était associé à les impériaux, à l’élite, aux littéraires. En effet, le roman parle principalement de ces trois classes sociales ,et notre personnage Jade magique est une représentation. La signification profonde de cette pierre est liée à son rôle fondamentale de la philosophie de Confucius. Confucius associe cette pierre aux hommes caractérisés par la sagesse, la loyauté, la bienveillance. On peut comparer ce roman à une encyclopédie de la culture Chinoise qui aborde plusieurs sujets. La culture du jade n’en est qu’une goutte d’eau dans l’océan.

 La plus célèbre version de traduction du roman, est traduite par Li Tche-Houa et sa femme française . Mais son professeur André d’Hormon a également fait une contribution importante à la traduction des poèmes du livre qui s’est avérée compliquée sur le plan littéraire. Il s’est imprégné de la culture Chinoise grâce aux longues années passées en Chine qui a réussi à traduire les poèmes et à superviser l’ensemble de la traduction. Le rapprochement des cultures a permis de réaliser ce chef d’œuvre permettant de découvrir des points en commun entre l’occident et l’orient.   

C’est pourquoi je suis passionné par ce grand livre qui laissera son empreinte dans l’histoire.

L’ayant lu petite, je ne me suis pas rendue compte de la dimension philosophique de ce roman, mais au fil des années, j’ai pris goût à le relire sans jamais m’en lasser.