Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (4e édition – billet n°25)

333_les-lyceens-ecrivent-aussi-4e-edition-billet-n-25
Une actualité de Marilyn
Publié le 03/05/2013
Billet portant sur Dirty Dancing

Ce film, œuvre passionnante de comédie musicale et de romance réalisée par Emile Ardolino en 1987 met en évidence les thèmes de la danse, de l’amour mais aussi des classes sociales encore présentes dans les années 80’. Le film se situe dans les années soixante, Bébé, jeune femme timide et innocente, fille de médecin, passe des vacances familiales monotones dans la région des montagnes Catskill, dans l’état de New York. Elle va alors être confrontée à un monde qui lui est complètement étranger, celui de la danse à travers un groupe d’animateurs du village estival. Malgré le désaccord de son père quant à la fréquentation de ce groupe, notamment pour leurs attitudes et leur danse trop sensuelles et dévergondées, la sage Bébé brave les interdictions de son père. Grâce au « Dirty Dancing », danse ultra-sensuelle et provocante que dispense le groupe d’animateurs du village de vacances, Bébé va faire la rencontre de Johnny Castel, le beau professeur de danse de l’établissement et devenir sa partenaire de danse. Issu d’un milieu social très différent, voir même opposé de celui de la jeune femme, c’est alors que commence une exaltante histoire d’amour évoluant autour de la danse. Bébé voit alors sa vie se transformer et se dévergonde au fur et à mesure que son entrain pour le dirty dancing évolue. On assiste là à son émancipation.

Le film nous révèle alors la triste réalité des barrières sociales mais nous montrent aussi qu’à travers des passions communes telles que la Danse, l’amour peut transcender tous les codes sociaux et faire disparaître ou du moins réduire ces distances sociales. L’amour est ici perçu comme une émotion pure qui n’appartient à aucune catégorie sociale et qui, n’ayant aucune limite, vainc tout, y compris les différents milieux sociaux auxquels peuvent appartenir deux individus s’aimant éperdument. L’exaltante force qui se dégage de cet univers de la Danse et la rupture des différents milieux sociaux à travers l’amour que se portent Bébé et Johnny ont suscité chez moi toute mon attention.

De ce film en ressort une émouvante évidence, celle de l’importance de l’Amour dans les relations humaines. Quel qu’en soit le groupe social auquel on appartient, les relations amoureuses unissent les individus et rendent que plus beau notre cosmos, ce pourquoi je recommande avec allégresse ce film.

Billet de Arthur Besnard