Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (5e édition - billet n°24)

853_les-lyceens-ecrivent-aussi-5e-edition-billet-n-24
Une actualité de Marilyn
Publié le 26/03/2014
Billet portant sur Vingt-quatre de la vie d'une femme de Stefan Zweig L’histoire se déroule au 20e siècle. Il éclate un scandale dans un petit hôtel lorsqu’une mère de famille, Madame Henriette, quitte sa famille pour un homme qu’elle connait depuis seulement quelques heures. Ce comportement fait polémique car à cette époque il était inadmissible qu’une femme puisse abandonner de cette façon sa famille. L’auteur, habitant de cet hôtel qui prend la défense de la jeune femme, ce qui va entraîner des conflits avec les autres habitants. A cette époque il y avait beaucoup de préjugés, et la vie des femmes étaient en quelque sorte guidée par des façons de faire.( Il faut faire telle chose pour bien se faire voir). Lorsque le narrateur prend la défense de la mère de famille, il entre en conflit avec un autre homme qui n’approuve pas le comportement de cette dernière. Pour atténuer ce conflit, une vieille dame, très respectée dans l’hôtel va mettre fin à cette discussion. Cette vieille femme, suite à ce conflit, va se dévoiler à l’auteur sur 24h qui ont marqué sa vie. Lorsque cette femme eut perdu son mari d’une maladie, à 42 ans, elle n’éprouva plus aucun goût pour la vie, tout lui paraissait monotone et sans but. Elle errait dans les casinos pour observer les gens, ou plutôt leurs mains. Elle pouvait analyser le comportement, les sentiments, l’expression du visage grâce aux mains des joueurs. En observant ces centaines de mains, son attention se porta sur des mains qu’elle trouvait magnifique. Elles appartenaient à un jeune homme, qui venait de perdre toute sa fortune au casino. Cet homme s’en allait hors du casino, comme s’il allait mourir. Cette vieille dame (dont nous ne connaissons pas le nom exact) s’empressa de courir à l’aide de ce jeune homme, qui allait s’en doute se donner la mort. Elle lui paya l’hôtel, le calma et discuta toute la nuit pour le sortir de sa détresse. Elle passa la nuit avec lui, ce qui la dérangea fortement car elle jura que depuis la mort de son mari, aucun homme ne pourrait la séduire. Elle s’en voulait. Le lendemain, les deux personnages passèrent la journée ensemble, au restaurant, à se promener dans la ville. Elle avait sorti cet homme de la dépression, de son addiction pour les jeux et lui fit promettre de ne plus remettre les pieds dans un casino (ce qui l’avait ruiné entièrement). Le soir, le jeune homme devait rentrer chez lui, à Nice. C’est à ce moment là, qu’elle se trouva dans la même situation que Madame Henriette. En effet, elle aussi était prête à tout quitter pour partir avec ce jeune homme, qu’importe ce qu’elle ferait et où ils iraient, elles n’avait qu’ une obsession, le rejoindre à la gare. Cependant, le jeune homme ne se trouva pas à la gare, la femme le chercha dans toute la ville. Elle se rendit au casino (endroit où elle n’espérait pas le voir) et c’est ici qu’il se trouva. Sa déception était immense, il avait recommencé à jouer au Casino, mais pourtant, elle était toujours prête à partir avec lui. Cependant, contre toute attente, le jeune homme dévoila un autre visage, celui d’un homme méchant et méprisant. Il refusa de partir avec la dame. Lorsque le jeune homme fait cette annonce, le choc est présent, car après ces dernières 24h, la femme était persuadée qu’ils s’en iraient loin tout les deux. Après ces 24h si intenses, pourquoi le jeune homme a-t-il refusé de partir avec cette femme?  billet de Moulon Laura BTS CI1

Bibliographie