Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (5e édition – billet n°4)

733_les-lyceens-ecrivent-aussi-5e-edition-billet-n-4
Une actualité de Marilyn
Publié le 06/11/2013
Billet portant sur No et Moi de Delphine de Vigan No et moi est un roman qui raconte l'histoire de deux jeunes filles. L'une des deux se prénomme Lou c'est une jeune fille de treize ans qui est surdouée et qui rentre en classe de seconde. Lors d'un cours, Lou doit choisir un sujet d’exposé sur un fait d'actualité. Sans avoir d'idée précise elle se lance sur un sujet difficile les SDF et plus particulièrement les jeunes femmes SDF. Pour réaliser son exposé, elle rencontre No une jeune fille sans abri qui, dès sa naissance, n'a jamais été gâtée par la vie : fruit d’un viol, elle fut constamment rejetée par sa mère et pourtant c'est une jeune fille qui se bat sans relâche pour survivre dans ce monde. Au fur et à mesure du temps un lien d’amitié s'installe entre Lou et No. Lou, dont l’histoire familiale est aussi bien sombre, voire tragique, va tout faire pour offrir à No une nouvelle vie à l'abri de tout besoin une vie normale. Et si les retombées positives suivent les bonnes intentions, ces dernières sont mises à mal par les actes malveillants de certains profiteurs et la fragilité de No qui menacent sa belle adaptation. No et moi est une histoire particulièrement touchante, on s'attache vite aux personnages principaux de l'intrigue à diverses facettes, l'une concernant la famille de Lou, une autre basée sur No, une troisième enfin relatant la romance entre Lou et un jeune garçon de sa classe qu'elle aime secrètement.  Ce livre m’a énormément plu car il s’interroge sur les êtres, sur les interactions entre eux, sur l’amitié qui peut « soulever des montagnes ». Il nous conduit aussi à réviser certains de nos préjugés, notamment ceux concernant les S.D.F. Finalement, en venant s’installer dans cette famille détruite par le deuil, No va accomplir l’exploit de ressouder cette dernière, de la faire revivre en quelque sorte en sortant la mère de sa terrible dépression. Inversement, grâce à l'aide de Lou, No va essayer de reprendre contact avec cette mère qu'elle ne connaît plus mais, malgré sa bonne volonté et son acharnement, elle va se heurter à la blessure ancienne de cette femme détruite. Malgré les souffrances, malgré les difficultés, No veut y croire et force l’admiration et on maudit l’injustice de la vie et d’une société sourde et aveugle à la détresse de certains de ses membres laissés pour compte… Ce livre m’a plu car l'histoire, à la fois touchante et réaliste, nous donne une leçon de vie et nous permet de prendre conscience de notre chance en comparaison  des sans-abri. On peut se rendre compte aussi d’après cette intrigue qu'il ne faut pas se fier aux apparences, qu'elles peuvent être trompeuses et qu'elles peuvent détruire des  personnes. La fin, ouverte, nous laisse à imaginer le devenir des personnages en adoptant, comme la vie, des teintes plus ou moins sombres, plus ou moins porteuses d’espoir. Billet de Urturk Hewin étudiante en B.T.S. Assurance première année

 

Bibliographie