Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (6ème édition - billet n°2)

1253_les-lyceens-ecrivent-aussi-6eme-edition-billet-n-2
Une actualité de Marilyn
Publié le 03/11/2014
Billet portant sur Je vais bien, ne t'en fais pas d'Olivier Adam logocondorcet214328Formule stéréotypée que ce titre qui est aussi le seul contenu des lettres que reçoit Claire, 20 ans de son frère qui a quitté brusquement la maison sans lui laisser la moindre explication alors qu’ils avaient une relation fusionnelle jusqu’alors. Sa vie, déjà morose, devient sinistre. Caissière à Shopi, elle n’arrive pas à avoir de vraies relations quelles qu’elles soient, amicales ou amoureuses. Son frère lui manque atrocement, il était pour elle un modèle c’est pourquoi elle ne comprend pas son départ sans nouvelles. Ces cartes dérisoires qu’elle reçoit, venant d’endroits différents ne sauraient la réconforter. Ses parents Irène et Paul, semblent des parents aimants, même si guère expressifs, ils essaient au mieux d’aider leur fille à surmonter cette épreuve, en vain. Ne supportant plus de ne pas avoir de ses nouvelles, elle décide de partir le chercher,  c’est là qu’elle fera de grandes découvertes, qui pourraient tout changer pour elle. Qu’est-il arrivé à Loïc ? Pourquoi est-il parti ? Va-t-il revenir ? Je vais bien, ne t’en fais pas est un roman psychologique qui aborde le sujet de la disparition d’un être cher de manière très simple, mais aussi très émouvante. On s’attache vite au personnage principal, que l’on voit souffrir du manque de son frère quotidiennement. Olivier Adam nous donne accès aux sentiments et état d’esprit de tous les personnages ainsi le lecteur arrive à ressentir leur douleur. Tout au long du récit, on découvre que les relations parents-enfants se compliquent à cause des secrets et des non-dits. Ainsi on voit des parents qui aiment leurs enfants mais qui n’osent pas leur dire la vérité et on s’interroge : le mensonge par omission n’est-il pas plus destructeur que la vérité ? Déguiser la réalité n’est-ce pas méconnaitre la capacité de l’autre à encaisser les chocs et ainsi lui refuser la possibilité de grandir ? Des questions existentielles, familiales incontournables présentées par l’intermédiaire d’une histoire simple et prenante, lisible aussi bien par les adultes que les adolescents. Je le recommande vivement ! Billet de Linda Halliche, étudiante en B.T.S. Commerce International première 

Bibliographie