Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (6ème édition - billet n°3)

1256_les-lyceens-ecrivent-aussi-6eme-edition-billet-n-3
Une actualité de Marilyn
Publié le 03/11/2014
Billet portant sur No et moi de Delphine de Vigan logocondorcet214328ENTRE 200 000 et 300 000 SDF en France, dont 40% de femmes, et 70% de ces femmes sont âgées de 16 à 18 ans. Ce roman n'est pas simplement une histoire fictive écrite sur du papier. Derrière cette histoire se cache une vérité, la société est injuste et inégale. Mais pour pouvoir parler d'inégalités, il faut citer des exemples. Delphine de Vigan en montre clairement. Et pour ne pas simplement les énumérer sans quelconque intérêt, elle écrit une histoire bouleversante servant à les mettre en évidence. Sujet réel et inquiétant, c'est avec attention que nous le découvrons à travers la vie de trois adolescents. Lou Bertignac est une jeune adolescente surdouée âgée de 13 ans. Discrète, innocente, curieuse et réservée, elle s'interroge sur le monde dans lequel elle vit. Pour un exposé, elle choisit de s'intéresser aux sans-abris. Sujet trop général,  elle décide alors de cibler plus particulièrement les jeunes femmes SDF. Pour enrichir son exposé, elle va parler de No, sans domicile fixe, à peine plus âgée qu'elle, rencontrée à la gare. Une amitié forte va alors se créer entre les deux jeunes filles. Tandis que l'une apprend à vivre dans un monde meilleur, l'autre apprend à retrouver l'amour de sa famille en déséquilibre, suite à un événement douloureux. Mais la route est longue vers la réinsertion, semée d’embûches et de pièges dramatiques. Loin de toute forme de cliché, ce roman mérite son succès car il aborde la thématique des sans abris, guère traitée jusqu’alors, thématique difficile mais actuelle. L’écrivaine critique la société dans laquelle nous vivons, et c'est avec surprise que nous découvrons les différents aspects de la solitude qui ne touche pas que les plus démunis sur le plan social. Les personnages souffrent tous d'un manque d'affection, vivant pourtant dans des situations que tout oppose. Émotion et originalité sont les mots propres caractérisant ce roman captivant et touchant. Histoire attendrissante qui présente également l'amour familial et l'amitié L'affection des personnages touche le lecteur, vivant l'histoire à travers le regard de Lou, personnage attachant, avec son innocence et ses désirs de découverte du monde. Le lecteur peut  s'identifier facilement à elle et s'attachera à No, ses amis et sa famille, retrouvant en même temps qu'elle le sentiment d'amour et d'amitié. Le style d'écriture de Delphine de Vigan est agréable, de par sa simplicité et son originalité. Phrases longues, énumérations et faible présence de dialogues forment une particularité intéressante et appréciable. C'est avec le sourire aux lèvres que l’on achève ce livre. Après les exemples tragiques et l'émotion, ce n'est pas avec tristesse, mais avec joie que nous refermons ce roman. Une leçon de vie particulière et dramatique qui nous  oblige à réfléchir sur l'importance de certaines questions que nous nous posons au cours de notre vie, concernant notre regard sur l’autre mais aussi l’importance des liens familiaux et amicaux, ou encore le fonctionnement et les dysfonctionnements de notre société... Billet de Prisca Michel-Mericq étudiante en B.T.S. Commerce International première 

Bibliographie