Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (7ème édition – billet n°17)

1891_les-lyceens-ecrivent-aussi-7eme-edition-billet-n-17
Une actualité de Marilyn
Publié le 29/03/2016
Billet portant sur Profession du père de Sorj Chalandon professionlogocondorcet214328Emile Choulans, 12 ans, habite dans une petite ville de province avec son père, sa mère et c’est tout. Il va à l’école comme tout enfant de son âge mais n’a pas une vie comme celle des autres. Ses parents ne reçoivent jamais d’amis ou de la famille et il lui est formellement interdit de ramener des copains à la maison. Dans son cocon familial, il n’y a que lui et ses parents et il en a toujours été de la sorte. A cette ambiance asphyxiante, s’ajoute l’excentricité d’un père, souvent difficile à vivre. C’est est un homme violent qui règne en tyran sur sa famille. Avec Emile, lorsque son carnet de notes n’est pas des plus prestigieux, il n’hésite pas à porter la main sur lui, avec sa femme aussi, lorsqu’elle ose le contredire ou sortir sans son accord. Cette mère, constamment inquiète, qui lève les yeux au ciel devant les délires de son mari avant de les fermer au lieu d’intervenir et protéger son fils. Par ailleurs, Emile comme le titre du roman l’indique ne connait pas la profession de son père. Un jour il est parachutiste, un autre professeur de judo puis agent secret et même conseiller du général De Gaulle. Emile le croit bien sûr, il a 12 ans et si on ne peut pas avoir confiance en son père à cet âge-là, en qui peut-on se fier ?  Il l’admire aussi, son père est un héros et s’il n’y avait la violence, son enfance rocambolesque aurait pu devenir un paradis. Mais, violence il y a et c’est donc en tyran, qu’André Choulans gouverne sa petite secte familiale. Il entraîne son fils, Emile dans ses aventures montées de toutes pièces. Il le sort du lit en pleine nuit pour des pompes dans le but de tuer le général De Gaulle car celui-ci ne veut pas rendre l’Algérie française et c’est une haute trahison pour son conseiller. Il envoie alors  Emile écrire sur les murs de la ville « OAS » mais aussi poster des lettres de menaces à des députés. Emile obéit à son père, veut le rendre fier de lui, il n’a jamais connu le moindre geste d’amour alors s’il peut reconnaître en son paternel de la fierté pour lui, cela le rendra heureux. Les anecdotes se succèdent en de courts chapitres et tiennent le lecteur en haleine. Pas de répit ni pour Emile, ni pour le lecteur, l’imagination d’André est sans limite mais il ira jusqu’au point de non retour… Heureusement les enfants grandissent et finissent par faire leur vie, mais comment se construire après une enfance difficile et pleine de mensonges ? C’est ce drame enfantin qui fut le sien que raconte Sorj CHALANDON dans son roman autobiographique ; Il met en scène des émotions diverses qui sont pour lui autant d’échos de blessures personnelles. Il nous interroge ainsi sur les pouvoirs salvateurs de l’écriture, de la parole qui permettent d’exorciser les souffrances tout en (re)construisant un homme dont l’enfance fut saccagée. S’il n’a jamais connu la profession de son père, il a trouvé la sienne : écrivain de talent ! Billet de Marie Méquinion étudiante en B.T.S. Assistant de Manager

Bibliographie